Mots clés :

89 DIT, 89 RIT, 90 RIT, 93 RIT, 94 RIT, monument aux morts d'Angoulême, une relève.

La 89e DIT et la 87e DIT eurent des missions communes. Nous les retrouvons associées ensemble sur les cartes de ce blog.

Ces divisions Territoriales appartenaient au Groupements Bidon et Hély d'Oissel en 1914.

29 janvier – 30 mars 1915

Mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Poelcappelle et Steenstraate.

A partir du 11 mars 1915, une brigade de la 89e D.T. est à la disposition de la 87e D.T.

Du 14 au 30 mars, les deux brigades de la 89e D.T. sont aux ordres de la 87e D.T.

Commandants de la 89e DIT

A la mobilisation : Général Renaud

12 Septembre 1914 : Général Bourdériat

16 Novembre 1914 : Général Gallet

21 Novembre 1914 : Général de Trentignan

25 Avril 1915 : Général de Cornulier-Lucinière

1 Juillet 1915 : Général Baquet

Opérations de la 98 DIT de 1914à 1917.

1914

Mobilisée dans la 12e région

10 -14 août – Transport par V.F. vers Paris

14 août – 17 octobre – Stationnement dans la région de Versailles ; organisation défensive du secteur sud-ouest du camp retranché de Paris, et instruction.

Le 8 octobre, transport par V.F. à Cherbourg ; puis transport par mer, de Cherbourg à Dunkerque.

A partir du 11, transport par V.F. vers Caëstre et occupation du mont des Cats.

Le 13, mouvement vers Poperinghe, puis organisation d'une position sur le ruisseau de Reninghelst, entre le mont des Cats et Vlamertynghe.

17 – 23 octobre – Mouvement vers Noordschote ; occupation, en liaison avec l'armée belge, et mise en état de défense des passages du canal, vers Zuydschote et Noordschote.

Le 21 octobre, combats vers Noordschote.

23 octobre – 9 décembre – Occupation et défense du canal de l'Yser, entre le pont de Knocke et Saint-Jacques-Cappelle :

Le 2 novembre, attaque française à l'est du pont de Knocke.

Eléments engagés dans la BATAILLE D'YPRES.

9 – 30 décembre – Occupation d'un nouveau secteur vers la maison du Passeur et Dixmude.

30 décembre 1914 – 11 mars 1915 – Retrait du front, éléments en secteur, à la disposition des 11e et 39e D.I. (1).

1915

11 – 30 mars – Retrait du front et repos dans la région de West-Cappel (1).

30 mars – 13 avril – Occupation d'un secteur vers Poelcapelle et la maison du Passeur (2).

13 – 20 avril – Retrait du front, transport par camions et mouvement vers Rexpoëde ; repos.

20 – 29 avril – Transport par V.F., de Bergues et de Dunkerque, dans la région de Villers-Hélon ; repos.

29 avril 1915 – 11 décembre 1916 – Occupation d'un secteur vers Venizel et Condé-sur-Aisne.

A partir du 14 mai 1916, extension du front, à gauche, jusqu'à Soissons.

Le 8 juillet, extension à droite, jusque vers Soupir, et, le 15 septembre, extension à gauche, jusqu'à Pernant (3).

1916

11 décembre 1916 – 16 février 1917 – Retrait du front, stationnement dans les régions de Château-Thierry, de Reims, puis de Fismes ; travaux.

1917

16 février – 5 mai – Occupation d'un secteur entre la ferme des Marquises et les abords est de Reims  (4) (éléments occupés à des travaux) :

A la fin d'avril, attaques locales fréquentes de l'ennemi (2e BATAILLE DE L'AISNE).

5 mai 17 juin – Retrait du front, mouvement vers Epernay ; repos.

17 juin – Dissolution.

(1)  Du 30 décembre 1914 au 31 janvier 1915, l'une des brigades est mise à la disposition de la 11e D.I.

Du 30 décembre 1914 au 15 février 1915, l'autre brigade est à la disposition de la 39e D.I. ; à partir du 15 février, cette brigade est mise à la disposition de la 11e D.I. ; à partir du 11 mars, elle passe aux ordres de la 87e D.T.

Du 14 au 30 mars, les deux brigades de la 89e D.T. sont aux ordres de la 87e D.T.

(2)  Du 30 mars au 9 avril 1915, l'une des brigades de la 87e D.T. est mise à disposition de la 89e D.T.

Du 9 au 13 avril, les deux brigades de la 87e D.T. sont à la disposition de la 89e D.T.

(3)  Du 15 septembre au 11 décembre 1916, la 89e D.T. dispose de la 215e brigade territoriale.

(4)  Du 16 février au 30 mars 1917, le général commandant la 89e D.T. commande le secteur qui est occupé par une brigade de la 37e D.I., et par des éléments de la 89e D.T. Les autres troupes de la 89e D.T. sont en réserve de l'armée.

 

 Opérations des régiments composant le 87 DIT. 

177 BT

89e Régiment d'infanterie territoriale
Limoges, Camp retranché de Paris, Poperinghe, Mont des Cats, Forêt d'Houthulst, Steenshaate, Fresemberg, Zillebeke, Yser, Boesinghe, Maison du Passeur

90e Régiment d'infanterie territoriale
Magnac-Laval, Camp retranché de Paris, Flandres, L'Yser, Eecke, Mont des Cats, Poperinghe, Noordschoote, Boesinghe, Maison du Passeur

178 BT

93e Régiment d'infanterie territoriale
Périgueux, Camp retranché de Paris, Belgique, Hondschoote, Yser, Pont de Knocke, Bois Triangulaire, Zuydschoote

94e Régiment d'infanterie territoriale
Angoulême, Camp retranché de Paris, Les Flandres, Poperinghe, Oostcapelle, Loos, Pont de Knoche; Maison du Passeur

Lire le sommaire du 89 DIT :

89eDIT

89 RIT

Monument aux morts Limoges

Monument aux morts Limoges

Voir le site suivant recensant 247 soldats de ce régiment décédés aux combats :

http://www.memorial-genweb.org/89RIT

90 RIT

Monument Magnac

Monument aux morts de Magnac-Laval

Voir le site suivant recensant 273 soldats de ce régiment décédés aux combats :

http://www.memorial-genweb.org/90RIT

93 RIT

 Monument aux morts PérigueuxMonument aux morts  de Périgueux

Voir le site suivant recensant 208 soldats de ce régiment décédés aux combats :

http://www.memorial-genweb.org/93RIT

94 RIT Monument aux morts d'Angoulème

Monument aux morts d'Angoulème

Voir le site suivant recensant 156 soldats de ce régiment décédés aux combats : 

http://www.memorial-genweb.org/94RIT

Une relève

Ecrivains publiant en commun,

les deux frères Tharaud firent la guerre dans le même régiment 94 RIT.

Lire la critique de ce livre par JN CRU dans Témoins :

Une relève