Mots clés :

Munitionnettes, obus, Citroën, atelier d'usinage et de montage, atelier d'emboutissage, atelier des forges, atelier de traitement thermique, atelier des balles de plomb, atelier de décrossissage, dames de Javel, André Citroën, usines de guerre.

André Citroën, 1878-1935

André Citroën

 Après un passage aux automobiles Mors, l’ingénieur André Citroën crée en 1912 une fabrique d’engrenages (origine du chevron). Il voyage aux Etats-Unis où il visite les usines Ford. En 1915, il fait construire une usine quai de Javel à Paris pour produire des obus. Après la guerre, il revient à l’automobile. De nouvelles usines sont ensuite créées à Levallois (1922), Saint-Ouen (1924), Clichy (1925). 

Usine Citroën, 143 quai Javel, Paris 15 ème

Dès le début de la Grande Guerre, il apparaît que les arsenaux de l’État ne sont pas en mesure de faire face aux besoins en munitions. Afin d’y remédier, André Citroën, déjà présent à Grenelle, propose au Gouvernement de créer une usine uniquement destinée à la fabrication d’obus de 75 mm. Le marché est conclu en février 1915 et des terrains - essentiellement maraîchers - sont rapidement acquis à Javel.
La production intensive de munitions, qui atteindra vingt-six million d’obus, est confiée en grande partie à du personnel féminin, les munitionnettes, qui suppléent l’absence des hommes partis au front. En compensation de conditions de travail difficiles, des mesures sociales sont mises en œuvre, qui feront de l’usine de Javel un modèle du genre (infirmerie, pouponnière, cantine, coopérative…) et, en matière d’organisation du travail, une vitrine pour les visiteurs de marque et les délégations étrangères.

Obus 75

Type d'obus fabriqué à l'usine Citroën Javel

 Citroen usine de guerre

Citroen usine de guerre1

Citroen usine de guerre2

Citroen usine de guerre3

Citroen usine de guerre4

 Citroen usine de guerre5

Citroen usine de guerre6

Citroen usine de guerre7

Citroen usine de guerre4

 Citroen usine de guerre9

Citroen usine de guerre10

Citroen usine de guerre11

 Citroen usine de guerre18

Citroen usine de guerre23

Citroen usine de guerre20

Citroen usine de guerre21

 Citroen usine de guerre22

Citroen usine de guerre23

Citroen usine de guerre24

Citroen usine de guerre25

 Citroen usine de guerre26

Citroen usine de guerre27

Citroen usine de guerre29

Citroen usine de guerre30

 Voir les liens :

http://gallica.bnf.fr/ark:/Citroën Javel

Les « dames de Javel »

Dures à la tâche, les 6 000 femmes de l'usine d'André Citroën pouvaient au moins compter sur un patron « social », et plutôt novateur en matière de relations humaines : André Citroën installe douches et vestiaires, cantine et infirmerie, ouvre une crèche et une pouponnière sur place, distribue des primes de naissance ou de convalescence, améliore les prestations sociales.

Citroen usine de guerre16

 Voir le lien :

http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/les-dames-de-javel-enfin-celebrees-08-03-2013-2624413.php

Citroen cantine

 Ne nous installons pas dans la guerre,

mais organisons-nous dans la guerre.

 

Usines de guerre1

Usines de guerre2

 Perhing chez Citroen

Le Miroir, 29 juillet 1917

 

Voir l'article sur les usines de guerre :

http://87dit.canalblog.com/archives/2016/11/29/34626278.html