Mots clés :

Charles Rolland, barde breton, Marseillaise de la Victoire, l'Internationale, le retour du poilu, 

 Charles Rolland barde

Biographie

Charles Rolland, né à Lannéannou en 1862 et mort en 1940 à Guerlesquin, fut un compositeur très productif de chansons en breton dont une grande partie sur feuilles volantes. Il exerca de nombreux métiers comme horloger, facteur et chapelier. Très engagé politiquement à gauche et d'un anticléricalisme virulent, il utilisa son talent de compositeur et de polémiste pour propager ses idées en breton et en français.

Dans le contexte de l'époque, écrire et diffuser une version bretonne de la Marseillaise et de l'Internationale est une profession de foi publique qui ne risque pas de faire peur à Charles Rolland, tant sont connues ses opinions. Durant la première guerre, il ne fut pas mobilisé en raison de ses nombreux enfants mais il composa des chansons patriotiques en breton de la même veine que celles de Théodore Botrel.

Pendant la Grande Guerre (il fut engagé volontaire), il réécrit une version patriotique de La Marseillaise, dont voici un extrait : 

Aux armes ! Fiers Bretons !
Montrons que les Français
Marchant de front face aux Teutons
Ne périront jamais ! (...)

 Bio Charles Rolland

 Rolland 14-15

Ses œuvres

  Rolland mort glorieuse

Rolland le retour du Poilu

Rolland chant patriotique breton

Rolland la Victoire1

Rolland la Victoire2

Rolland la Victoire3

Rolland la Victoire4

 La Marseillaise de la Victoire0

La Marseillaise de la Victoire1

La Marseillaise de la Victoire2

An Internationâl em brëzonec (traduction de Charles Rolland) 

War memeuz tôn evel en gallek

War zao ! tud daonet an Douar !
Kent mervel gant an naon , war zao
Ar skiant a gomz ag a laar
Reï an diveza taol-chao !
Ar Bed-koz a bez d'an traon !
Meveillen paour , war sao ! atao !
Greômp vit mad dezi he c'haon
Bezomp maest lëc'h beza esklao !

Diskan (bis)

Ar gann divëza zo,
Holl , war zao a warc'hoaz,
N'o er bed met eur vro
Da vihan a da vraz !

En trezomp neuz salver ebed
Na pab, na roue, na den all !
Demp hon unan a vezo red
Ober aman ar gwir ingal :
Benn harz laëron braz da noazout,
Derc'hel ar spered en he blom !
A dao d'an ouarn keït m'he tom !!

Ar Stâd so fall ! pep lezenn kamm
An dëog a oad ar paour-kaez den ;
Deveriou d'ar re vraz neuz tamm
Gwiriou ar paour zo eur gomz ven
Awalc'h dindan Vaest kastizia
Al Lëaldet ' c'houlenn trëo all
Dindan-hi 'veffomp memeuz tra
Gant deveriou , droëjou ingal !?

Udur ! en kreïz ho brassoni,
Mistri war an holl labour
Deuz gret biskoaz met ransoni
Laerez poan ar micherour ;
Rag en em prez an dud didalve
Kement ve kroûet ve teuzet ;
Goulennomp vo rentet hep dale
D'ar bobl kaez ar pez so gleêt ?

Micherourien a koërijen.
Memprou a labour ar bed-man,
Ar bed so d'al labourerien !
An dud didalve diwarn-han !
Deuz hom c'hoejen hint holl lard mad :
Na pa deufe eur sort brini
Eun deîz an douar da gwitâd
An heol ‚zalc'ho da lugerni !

Garz ebed ken kreïz-tre pep Bro !
An holl dud breudeur war ar bed !
Ar brezellou zôd er blôto !
Dao d'ar re vraz c'hoaz m'ar be red
Evit-hê n'effomp biken ken
A villerou de n'em drailla !
War zao ! ar skiant so ho ren
Demp vo red terri pe blega !?!

Voir les liens :

http://follenn.chez.com/marsint.html

Marseillaise bretonne

 

Voir l'article :

Théodore Botrel, une vie en chantant