Mots clés :

Ligne Hindenburg, Hindenburg, Vestiges de la ligne Hindenburg,

Voir l'article :

    

Trouée dans la ligne Hindenburg

   

Ligne Hindenburg 16-17

 Ligne Hindenburg

 De Lens à Cambrai zone = SIEGFRIEDSTELLUNG

De Cambrai à la Fère zone = WOTANSTELLUNG

Ligne Hindenb nov 1918

La bataille de la Ligne Hindenburg, qui débuta le 18 septembre 1918, fut une bataille majeure de l'Offensive des Cent-Jours qui contribua à l'issue de la guerre.

Cette « grande bataille », subdivisée en de multiples « petites batailles » sonnera la fin de la guerre des tranchées.

Ligne Hindenburg tranchées

 carte-offensive-1er-semestre 1918

 Offensives allemandes, au 1er semestre 1918

La ligne Hindenburg est un vaste système de défenses et de fortifications au nord-est de la France , Elle est triplées en profondeur par deux autres lignes, Chaque ligne est coupée transversalement pour empêcher les manoeuvres de percée-enroulement.

La Ligne Hindenburg est construite pendant l'hiver 1916-1917, par les forces armées allemandes (ou plutôt par des civils et des prisonniers de guerre russes « énergiquement sollicités » ). La ligne s'étend sur près de 160 km de Lens à Soissons.

La ligne a été construite par 600.000 civils français et belges astreints au travail obligatoire dans des conditions épouvantables .

La construction bien en arrière de la Ligne de Feu » est remarquable en qualité :

  •  Un réseau extrêmement épais ,parfois une centaine de m de profondeurs, de barbelés.
  •  Parfois des fossés anti char .
  •  Une ligne de postes avancés, pour surveiller ,et "casser " l'avance ennemie
  •  Des tranchées très profondes, très bien aménagées, et crénelées, la fractionner.
  •  Des abris profonds et bien aménagés .
  •  Des Bunkers en béton un peu partout.
  •  Des tunnels raccordant les 1°,2°,et 3° ligne avec l’arrière.
  •  Des « riegelstellung » : des perpendiculaires au tranchées qui sont destinées à compartimenter les éventuelles percées.

La zone la plus défensive se trouve entre Cambrai et St Quentin, elle s’étalait de 12 à 15 km en profondeur. La zone fortifiée augmente en largeur afin que l’artillerie adverse ne puisse battre sans se déplacer en profondeur de la zone.

Les lignes de surveillance sont formées par des tranchées utilisant les obstacles naturels, toutes ces lignes sont réunies par des boyaux organisés avec des lignes appelées bretelles qui compartimentent la zone fortifiée, elles localisent les attaques et favorisent la contre-attaque de flanc.
Des blockhaus espacés à quelques centaines de mètres des uns des autres forment l’armature essentielle de la défense. Ils sont construits de la même façon, on y accède par une trappe placée sur une plateforme supérieure.

Des casemates bétonnées permettent l’installation d’observatoires et de postes de commandement.
Les troupes de faible densité aux 1eres lignes et plus denses en 2e ligne. Il était prévu de véritables casernes souterraines. On y accédait par des escaliers de 30 à 40 mètres ou des couloirs permettaient d’accéder à des alvéoles servant de réfectoire, salle d’armes dans les longs couloirs, des couchettes se trouvaient sur le côté, ces abris étaient ventilés et pourvus de puits et d’aération, ils étaient reliés aux lignes par des tunnels de 2 à 3 km de long.

Hindenburg portrait

 Maréchal Paul von Benckendorff und von Hindenburg, militaire adulé par le peuple allemand après sa victoire lors des batailles de Tannenberg et des lacs de Mazurie

Paul von Hindenburg (1847–1934), général aguerri à la retraite, fut rappelé au début de la Première Guerre mondiale. Le général Erich Ludendorff et lui-même devinrent populaires auprès du peuple allemand suite aux premiers succès contre la Russie. Ils furent souvent en désaccord avec le général Erich von Falkenhayn, chef de l’état-major et commandant en chef de l'armée allemande. Lorsque la Roumanie entra en guerre en août 1916, Falkenhayn fut rétrogradé et affecté à un nouveau commandement dans les Balkans. Hindenburg devint commandant en chef le 29 août. Cette photographie est extraite de Guerre des nations.

 Portrait hindenburg4

HIndenburg portrait7

Ligne Hindenburg1

 Ligne Hindenburg7

Ligne Hindenburg2

Ligne Hindenburg3

Ligne Hindenburg4

 Ligne Hindenburg5

Principales batailles près de la ligne Hindenburg

1917

  • Bataille d’Arras (9 avril au 15 mai 1917) (GB) et la Crête de Vimy
  • Bataille de Bullecourt, (11 avril au 3-17 mai 1917)
  • Seconde bataille de l’Aisne (16-20 avril 1917) (F)
  • Bataille de Messines (7-14 juin 1917) (GB)
  • 3ème bataille d’ Ypres (31 juillet au 10 novembre 1917) (F and GB)
  • Bataille de Cambrai (20 novembre au 10 décembre 1917) (GB)
  • Ouverture du centre d’interprétation de la bataille de Cambrai: novembre 2016

1918

  • Operation Michael (21 mars au 5 avril 1918) (All)
  • Offensive Georgette (Vallée de la Lys) (9-29 Avril 1918) (All)
  • Bailleul, Hazebrouck et Armentières détruites.
  • Seconde bataille de la Marne (15-19 juillet 1918) (All)
  • Bataille d’Amiens (8 août to 4 septembre 1918) (GB)
  • Bataille de Cambrai-Saint-Quentin (26 août au 12 octobre) (F, GB et B)
  • Offensive des Flandres (28 septembre au 11 Novembre 1918) (F et GB)
  • Offensive de Picardie (17 octobre au 11 novembre 1918) (GB)

Vestiges de la ligne Hindenburg

Vestiges ligne Hindenburg5

 Ligne hindenburg visée de tir

Visée de tir

Vestiges ligne Hindenburg6

Vestige Ligne Hindenburg4

Vestiges Ligne Hindenburg3

Vestiges ligne Hindenburg2

Voir les liens :

http://hindenburgardenn.e-monsite.com/