Mots clés :

Ferme, Maxime Réal del Sartegénéral Gouraud, Navarin, Gouraud, Champagne, inauguration, 

Lire les articles :

1915, bataille de Champagne

 Maxime Réal del Sartre, sculpteur de monuments aux morts

Henri Gouraud, un général populaire

Le monument-ossuaire de Navarin est implanté à proximité de la D977, au nord de Souain. Il est composé d'une imposante pyramide, oeuvre des architectes Bauer et Perrin. Il est bordé d'anciens réseaux de tranchées encore bien visibles, portant les stigmates des combats. Des stèles privées, un peu perdues, gisent à l’endroit même où des combattants sont tombés.

Pyramide monumentale dont les arrêtes dessinent les points cardinaux et lieu de mémoire majeur, le monument aux Armées de Champagne est une pyramide de granit des Vosges et de pierre de Bourgogne surmontée de trois statues de soldats à l’attitude déterminée. Il est surmonté d'un groupe de trois statues en pierre,

Oeuvre du sculpteur Maxime Réal del Sarte, qui à la demande du général Gouraud, représente trois soldats au combat engagés dans l'attaque qui devait chasser l'ennemi hors de France : le soldat du centre a les traits du général Gouraud lui-même ; le soldat de droite a les traits de Quentin Roosevelt, neveu du président des Etats-Unis Théodore Roosevelt, mort pour la France le 14 juillet 1918 près de Fère-en-Tardenois ; le soldat de gauche a les traits du frère du sculpteur Réal del Sarte tué au Chemin des Dames. 

Sur le socle du monument sont inscrits les numéros des divisions qui ont combattu en Champagne (divisions d’infanterie, de cavalerie, d’artillerie et division aérienne française ; 4 divisions américaines, le 1er régiment polonais, 2 brigades russes, 1 brigade tchécoslovaque). 

À l'intérieur du monument, on pénètre dans une chapelle dont les murs sont tapissés de plus de   1.000 plaques commémoratives apposées par les familles des soldats disparus.

En bas se situe une crypte où ont été déposés dans des caves funéraires les restes de 10.000 soldats, la plupart anonymes, tués au cours des combats en Champagne.

Les dernières volontés du général Gouraud, décédé en 1946, étaient d’être inhumées au milieu des soldats qu'il avait commandés. Il repose au centre de la crypte. Son chef d’état-major, le général Prételat repose à ses côtés.

Monum Navarin 5

La grande offensive de Champagne du 25 septembre au 9 octobre 1915 avait pour but de percer le front allemand. Elle se solda par de terribles pertes dans nos rangs pour des gains négligeables.

De part et d’autre, deux millions d’hommes prirent part à la bataille.
Des combats terribles eurent lieux dans des endroits dont les noms étaient à l’époque connus de tous les Français : Beauséjour, la Main de Massige, le Trou Bricot et la Ferme Navarin.

À la fin de la bataille, l’armée française comptait près de 28.000 morts, 100.000 blessés et 54. 000 prisonniers pour un gain maximum sur le terrain de quatre kilomètres.

Les Allemands, bien préparés au combat défensif, n’avaient eu que la moitié des pertes en comparaison, laissant tout de même 25.000 prisonniers entre les mains des troupes françaises.

Description

Le monument est situé à proximité de la ferme de Navarin sur le territoire de Souain-Perthes-les-Hurlus.

Monument-ossuaire en forme de pyramide, en béton et grès rose.

Architectes : Bauer et Perrin

Sculpteur : Maxime Réal del Sartre

Représentations de gauche à droite :

  • Quentin Roosevelt neveu du président des Etats-Unis,
  • Gouraud au centre,
  • et le frère du sculpteur.

Sur la base du monument sont inscrits les numéros des divisions qui ont combattu en Champagne de 1914 à 1918 :

  • 93 divisions d'Infanterie
  • 8 divisions de cavalerie
  • réserve générale d'artillerie
  • division aérienne
  • 4 divisions américaines
  • 1er Régiment polonais
  • 2 brigades russes
  • 1 brigade tchécoslovaque

Photographies actuelles

 Souain1

 Ferme de Navarin 1

 Ferme de Navarin 6

 Ferme de Navarin 5

 Ferme de Navarin 3

 Monum Souain3

Ferme de Navarin

Photographie anciennes

Bat de Navarin

Emplacement de la ferme de Navarin, 

ferme-auberge appelé jadis ferme de Rougemont.

Le monument est érigé en l’honneur des Armées de Champagne et rend hommage à tous les soldats tombés dans cette région. 

Le général Gouraud est enterré ici, au milieu des siens.

 Ici Git Henri Gouraud

 Ferme de Navarin4

 Sur la pancarte : emplacement de la ferme de Navarin

Gouraud Réal del Sartre

 Le général Gouraud et Réal del Sartre devant la maquette du monument

Statue ferme de Navarin

Dans l'atelier du sulpteur

 Champagne monu Del Sartre2

 Navarin 9

Navarin 10

nAVARIN gOURAUD

 Général Henri Gouraud

Navarin souscription

  Champagne monu Del Sartre

 Monum souain porte

  Porte de la crypte

Navarin chapelle

Intérieur de la Chapelle

Monum souain crypte2

 Au dessus de l’autel un vitrail représente un soldat vu de profil,

coiffé du casque Adrian modèle 1915.

  Monum souain aux mortsrypte

Vitrail Navarin

 Navarin les caveaux1

 Navarin les caveaux

Sur et autour des caveaux renfermant les 10.000 dépouilles mortelles ramassées sur le Champ de Bataille, des plaques commémoratives régimentaires rappellent les régiments et corps d’armée qui ont participé aux combats du secteur.

Inauguration du monument, le 28 septembre 1924

Inauguration ferme Navarin

L’inauguration se fait en présence de quelques milliers de personnes, porte drapeaux, anciens-combattants, parents des disparus, villageois des environs et du Maréchal Joffre et du Général Gouraud.

Cette inauguration est l’aboutissement des démarches entreprises par les Généraux Gouraud et Alexis Roger Hély d’Oissel qui sont à la présidence de l’Association du Souvenir aux Morts des Armées de Champagne qui fit poser la première pierre le 04/11/1923.

Dans la chapelle, plus d’un millier de plaques familiales rappellent le souvenir de soldats morts dans le secteur ; plaques que les familles ont fait apposer et dont un grand nombre sont déjà présentes lors de l’inauguration.

Inaug Navarin5

 Le Petit Parisien, 29 septembre 1924

Inaug Navarin1

Inaug Navarin2

L'Echo de Paris, 29 septembre 1924

Inaug Navarin3    Inaug Navarin4

Le Petit Journal, 29 septembre 1924

 

Inaug Navarin6

L'Ouest-Eclair, 29 septembre 1924

 

Navarin pélé

 Ferme de Navarin

Voir les liens :

http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/lieux/1GM_CA/monuments/03navarin.htm

http://frontdechampagne.over-blog.com/2013/11/le-monument-ossuaire-de-la-ferme-de-navarin.html