Mots-clés :

Ludwig Meidner, Allemagne, peintre, révolution, burnt-out, apocalyptique,

 Voir les articles sur les peintres allemands : 

George Grosz 

Otto Dix, 23 ans en 1914

Biographie de Ludwig Meidner, 1884 – 1966

Le peintre et graveur allemand Ludwig Meidner est né en 1884 dans une famille juive allemande de Silésie. Après des études artistiques à l'Académie de Breslau de 1903 à 1905, il s'installe à Berlin en 1905 et collabore à Die Aktion, revue-phare de l'expressionnisme allemand.

Un séjour à Paris (1906-1907) lui révèle Cézanne et surtout Van Gogh ; il fréquente l'Académie Julian, le Louvre et… le Lapin Agile. Il y rencontre la bohème montmartroise et se lie d'amitié avec Amedeo Modigliani. De retour à Berlin,  il peint et grave, de 1912 jusqu'en 1916, la plupart de ses œuvres majeures : des visions apocalyptiques de l'homme et de la ville, d'une violence hallucinatoire particulière, à travers lesquelles on sent l'héritage plastique de Van Gogh et de Edward Munch, sans la volonté satirique de George Grosz.

Il collabore à la revue Der Sturm et expose en 1912 à la galerie d'Herwarth Walden, dans une exposition du groupe de peintres Die Pathetiker, qu'il a fondé avec Jacob Steinhardt et Richard Janthen, visions prémonitoires de la guerre. En 1912, il opère une conversion. Il devient un mystique juif. Ses nombreux portraits et autoportraits, peints et dessinés, rappellent par leur facture ceux de Kokoschka, mais s'en distinguent par leur agressivité tourmentée.

Vers 1925, Meidner inaugure une manière plus réaliste, où le modelé puissant des ombres et des lumières met en évidence le caractère. Ses dernières œuvres prolongent la tradition de Corinth. Sa production picturale est plus tard taxée de dégénérée » par les nazis. Il sera interné pendant la guerre avant de s'exiler à Londres où il vivra de 1939 à 1953. Ludwig Meidner vécut ensuite à Francfort, puis dans le Taunus.

Outre son oeuvre peint et gravé, l'artiste a également laissé des écrits rédigés dans un style violent et heurté semblable à celui de son œuvre peint et graphique (« Septemberschrei », 1920, Berlin, « Gang in die Stille », 1929, Berlin). Ludwig Meidner est mort en 1966 à Darmstadt.

Meider self    meider autoportrait

 Autoportraits

 Meider moi et la ville

Moi et la ville, 1913

Visions apocalyptiques

 Meider apoca 1912

Paysage apocalyptique, 1912

Meider p

 Paysage apocalyptique, 1913

Meider apocalyptic city

 Paysage apocalyptique, 1913

Meider pays

The burnt-out Homeless ones, 1912

Meider révolution

 Révolution, 1913

Meider vision apocalyptique 1912

 Vision apocalyptique, 1912

Meider paysage apocalyptique 1912

 Paysage apocalyptique, 1912

Meider citéee brule 1913

Burning city, 1913

Meider burning city 1913

Burning city, 1913

Meider paysage apocalyptique 1913 1

 Paysage apocalyptique, 1913

Meider apocal 1913

Paysage apocalyptique, 1913

Meir aôca 1913 2

Paysage apocalyptique, 1913

Meider apocaly 1913

Paysage apocalyptique, 1913

 Meider apoca 1915

Paysage apocalyptique, 1915

Meider apoca 1916

Paysage apocalyptique, 1916

Meider last day 1916

The last day, 1916

Voir le lien :

https://www.mchampetier.com/oeuvres-vendues-de-Ludwig-Meidner-59237-0-art-et-estampes-autres.html