27 octobre 2018

Ferdinand Foch, généralissime

Mots clés : Foch, généralissime, Haig, Pershing, armistice,   Biographie de Ferdinand Foch, 1851 - 1929 Fils d'un fonctionnaire languedocien, Ferdinand Foch fit ses études, au gré des mutations de son père, d'abord à Tarbes et Rodez, puis à Saint-Étienne et à Metz. Quand éclata la guerre de 1870, il s'engagea au 4e Régiment d'infanterie. Ayant choisi de rester dans l'armée, il entra à l'École Polytechnique, et, ses études terminées en 1873, fut affecté au 24e Régiment d'artillerie à Tarbes, avec le grade de... [Lire la suite]
Posté par 87DIT à 13:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 mai 2016

Armistice : 11 novembre 1918

Mots clés : Alsace-lorraine, Armistice, Château de Francfort, Clemenceau, Forêt de Compiègne, Maréchal Foch, signature, Victoire, Vitry-Le-François, Foch, Du 26 octobre au 4 novembre, les gouvernements de l’Entente définissent les conditions d’un armistice. Elles sont pour l’essentiel celles qu’a proposées Foch, qui impliquent l’évacuation de tous les territoires occupés, de l’Alsace-Lorraine, la livraison quasi totale de l’armement lourd et de la flotte, de 5.000 locomotives, des avions, l’occupation de la rive... [Lire la suite]
25 novembre 2015

Philatélie (série événementielle)

Mots clés : bataille de Verdun, Douaumont, Voie sacrée, bataille de la Marne, Joffre, bataille de la Somme, Croix de guerre, veuves, orphelins, Notr-Dame de Lorette, mobilisation, armistice, 11 novembre 1918, la poste aux armées, le clairon, philatélie, entrée en guerre des Américains, La mobilisation Timbre émis le 2 août 2014   Timbre émis le 10 juin 2012 La bataille de la Marne  Timbre émis le 12 septembre 1914   Timbre émis le 16 juin 2014 Timbre émis le 10 juin 2012 La bataille de Verdun ... [Lire la suite]
29 septembre 2015

Soldats inconnus

Mots clés : Armistice, Auguste Thin, Médaille commémorative, citadelle de Verdun,soldat inconnu, Verdun. Dès 1916 le président de la section locale du Souvenir français de Rennes propose qu’un soldat français à l’identité « inconnue » soit inhumé au Panthéon pour y représenter ces milliers d’hommes privés de sépultures. Ce projet aboutit quatre ans plus tard, avec la loi, votée à l’unanimité des députés le 8 novembre 1920, qui ordonne « la translation à Paris et le dépôt à l’Arc-de-Triomphe des restes d’un soldat inconnu mort pour... [Lire la suite]