Mots clés :

Génocide, Arménie, traité de Sèvres, traité de Lauzanne, Mustapha Kemal, Turquie, Arméniens,

Lire l'article :

 

Echappés au martyre d'Arménie

D’avril 1915 à juillet 1916, les deux tiers des Arméniens vivant sur le territoire turc périrent au cours d’une extermination planifiée. Les cadres de l’Empire ottoman furent chargés de rassembler hommes, femmes et enfants.

La plupart de ceux-ci périrent lors des "marches de la mort" dans le désert.

Après la défaite de 1918, l'Empire ottoman se recentre sur sa partie turque et, en 1923, Mustapha Kemal, père de la Turquie moderne, prononce une amnistie générale pour tous les responsables du génocide.

Depuis cette date, la Turquie est clairement sur une position négationniste, reconnaissant des massacres, mais niant le fait qu'ils aient été programmés dans le but de détruire les populations arméniennes, donc le fait qu'il s'agisse d'un génocide.

 Jeunes filles Arméniennes 1910

Jeunes filles arméniennes en costume d'anatolie, 1910

géno arménien10

 Massacre d Arménie

 Le Petit Journal, 12 décembre 1915

 géno arménien

géno arménien1

géno arménien3

 géno arménien4

géno arménien5

géno arménien65

 La diaspora arménienne

géno arménien11

Le traité de paix signé par l’Empire ottoman et les Alliés en 1920, à Sèvres, imagine deux États, kurde et arménien. Mais il n’a jamais été appliqué : sur le terrain, les troupes menées par Mustafa Kemal, opposé au démembrement de l’empire, reprennent l’avantage.

En 1923, le traité de Lausanne entérine ces gains ; et il n’est plus question d’État arménien ou kurde.

 Turquie traité de sèvres

Carte turquie

Voir les liens :

https://www.herodote.net/24_avril_1915-evenement-19150424.php

Smyrne Sept 1922