Mots clés :

Causes des exécutions, Fusillés pour l'exemple, Les fusillés bretons, Léon Trulin, Mathurin Méheut, Monument des fusillés Lille, mémorial des fusillés de Souain à Sartilly, réhabilitation de caporal Lechat, Ernest Galliot, mutins, mutinés, Vingre.

Dossier fusillés M Meuheut

 Exécution de Ernest Galliot à Habarcq, le 7 Juillet 1915

Article 187 du Code de justice militaire : « Tout individu condamné à la peine de mort par un conseil de guerre est fusillé. » Ernest Galliot est passé par les armes le 7 juillet à Habarcq (Pasde-Calais), où son régiment cantonne.

Mathurin Méheut qui fut obligé d’y assister écrit à sa femme, Marguerite : « Chose terrible, atroce, l’exécution d’un poilu du régiment qui s’était débiné au moment d’une attaque. Quel affreux moment. Je ne puis, même actuellement, rien te dire. Cela est tellement impressionnant devant le régiment ! »

Lire les documents :

Méheut fusillés pour l'exemple

Didacdoc 21 Fusillé Ernest Galliot

Base des fusillés de la Grande Guerre :

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/fusilles_premiere_guerre/

Les fusillés par les allemands

Quatre hommes debout dos au mur : le monument des Fusillés Lillois immortalise les membres dirigeants du Comité Jacquet quelques instants avant qu’ils ne soient exécutés dans les fossés de la citadelle de Lille. Tout comme Léon Trulin gisant à leurs pieds, Eugène Jacquet, Georges Maertens, Ernest Deceuninck et Sylvère Verhulst ont animé dans Lille occupée un réseau destiné à transmettre aux Alliés des informations sur l’armée allemande. Arrêtés, ils seront condamnés à la peine capitale et fusillés le 22 septembre 1915.

Léon Trulin a 18 ans quand il s’engage au service des Britanniques. A partir de juin 1915, le jeune homme collecte avec une bande de copains – le plus jeune a 15 ans et les aînés à peine 18 – des renseignements sur l’occupant allemand en Belgique et dans le Nord. Arrêté près d’Anvers, Trulin sera fusillé le 8 novembre de la même année, dans les fossés de la Citadelle de Lille.

 Monument fusillés Lille

 Monument aux morts des fusillés, Lille

De gauche à droite : Georges Maertens, Ernest Deceunick, Sylvère Verlhust, Eugène Jacquet,

Léon Trulin gît sur le sol.

Ces cinq poilus furent fussillés par les allemands pour espionnage et résistance.

Ce monument fut inauguré en 1929, puis reconstruit car en 1940, il fut détruit par les allemands durant la seconde guerre mondiale.

Léon turpin

 Il avait 18 ans.

Voir le lien :

http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/01/02/31241674.html

fusillé horreur de la guerre

 

L'Image de la guerre N°1

Les fusillés par les français

923 exécutions sur 3.046 condamnations à mort.

C'est le chiffre donné par J. Dintilhac, en 1929 d’après l’Annuaire statistique de la France de 1923. ainsi réparties : 

  • 200 pour 324 condamnations à mort en 1914
  • 392 pour 648 en 1915
  • 156 pour 890 en 1916
  • 132 pour 883 en 1917
  • 043 pour 301 en 1918

Les causes de ces exécutions :

  • désertion
  • outrage
  • vol
  • ivresse
  • refus d'obéissance
  • voies de fait sur un supérieur
  • automutilation
  • homicide
  • abandon de poste
  • rébellion
  • mutinerie
  • tentative de meurtre

 Fusillés de la Grande Guerredécès fusillés

Lire le document :

rapport sur les  fusillés

Liste des fusillés

Autre estimation

Ils avaient été fusillés "pour l'exemple".

Au total, environ 650 soldats ont été abattus pour des faits relevant de la désobéissance militaire durant la Première Guerre mondiale, pour un total de 740 fusillés au cours du conflit, en comptant les crimes de droit commun et l'espionnage. 

DSC_0164

Voir les sites :

http://centenaire-14-18.fr/711-communes/index.html

http://www.reseau-canope.fr/pour-memoire/les-fusilles-de-la-grande-guerre/les-fusilles-de-la-grande-guerre

http://www.letelegramme.fr/histoire/fusilles-pour-l-exemple-ils-furent-51-en-bretagne-15-11-2014-10426033.php

Les fusillés1

les fusillés3

Le combattant du front, novembre 1934

Les fusillés bretons

51 fusillés bretons sur 63 n'ont toujours pas de réhabilitation.
Lire le document :

fusillés de Souain

Quatre caporaux du 336 RI (trois normands et Lucien Lechat breton né en 1891 à Le Ferré 35) furent exécutés à Souain près de Suippes le 14 Mars 1915 pour refus d'obéissance.

 Réha de Lechat1

Réha de Lechat2

 Réha de Lechat3

 Réha de Lechat4

Réha de Lechat5

  Fusillers de Souain

Réha de Lechat6

 Obsèque Lechat Le Ferret

 L'Ouest-Eclair, 17 Octobre 1924

Les documents çi-dessus sont issus du site : 

http://fr.calameo.com/read/0005290094eccbc8d530f

Lire les documents :

Didacdoc 42 Fusillé Théophile Maupas

Les fusillés pour l'exemple Lorient

Monument aux morts de Riom (Puy de Dôme)

Monument Riom

Monument inauguré le 11 Novembre 1922

En 1922, à l’initiative de l’A.R.A.C. (association républicaine des anciens combattants), un monument dit de Vingré, érigé avec le concours de la Ville (municipalité Clémentel), est inauguré à la mémoire des victimes innocentes des conseils de guerre, fusillées pour l’exemple pendant la Grande Guerre ; violemment critiqué en 1941 par la Légion des Combattants (pétainiste), il est doté en 1944 d’une dédicace supplémentaire aux victimes de la Gestapo et de la Milice.

   Les innocents de Vingré

Anonyme, 1921

Sur l'air de "Mère et Maman

C'était six gars contents de vivre
Qu'avaient du prendre le flingot
Pour que la France puisse vivre
Ils firent la chasse aux Corbeaux
Mais dans la tranchée
Pas trop exposée
Un ordre leur vint : Ne restez pas là ! 
Et sans plus rien dire
Vite ils obéirent
Car les petits gars étaient de bons soldats
Mais l'ordre donné fut désapprouvé
Et d'abandon d'poste ils furent accusés

Au front : Justice est bientôt faite
Le Conseil de Guerre est constitué
La trahison semble parfaite
Et la sentence est : Fusillés !
Personn' ne veut croire
A leur triste histoire
De l'ordre donné, trace on trouverait
Peur ou négligence
C'est trahir la France
Et tous au poteau, on les emmenait
Leurs femm's et leurs goss's n'osaient les pleurer
Rougissant d'porter un nom si taré

Soudain un grand coup de théâtre
Les fusillés sont innocents
Et dans un grand amphithéâtre
On le proclame solennell'ment
Et les pauvres veuves
En rob's noires neuves
Écoutent ces mots "Au nom de la nation !
Que justice se fasse
Que la tach' s'efface
C'est le jour de la réhabillitation"
Puis on leur vota une somme d'argent
MAis c'la n'efface pas la tache de sang

Refrain:
Quelle sinistre erreur, quelle chose atroce
D'avoir fusillé ainsi ces pauvr's gars
Faut il que vraiment les homm's soient féroces
Pour que l'idée d'mort ne les arrêt' pas !
Il est bien assez de peines sévères
Vous pouviez choisir parmi ell's, pourtant
Mais, par crainte d'une erreur judiciaire
Vous ne deviez pas fair' verser leur sang !

 http://www.chansons-net.com/histoire/index.php?param1=MI0472.php

Voir les sites :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Martyrs_de_Vingr%C3%A9

http://saintsymphoriendelay.kazeo.com/le-298-ri-de-roanne-et-les-martyrs-de-vingre-avec-les-pacifistes-a121165792

Voir les documents :

Fusillés Vingre

Historia les mutinés de 1917 

Soldats fusillés pour l'exemple 

 

Voir l'article sur le bilan mondial et français :

http://87dit.canalblog.com/archives/2012/09/19/25330874.html

 

Le Petit Journal fusillé

 Argoval1

Argoval2

Argoval3

 Le feu, Henri Barbusse

 Mourir pour la patrie1

 Mourir pour la patrie2

 Mourir pour la patrie3

 Les Croix de Bois, Roland Dorgelès