Mots-clés :

Mercier, Malines, 

Cardinal Mercier, 1851-1926 

 cardinal_mercier_001

cardinal_mercier_010

 cardinal mercier4

Le cardinal Désiré-Joseph Mercier, archevêque de Malines-Bruxelles, s’abstient au début de la guerre de toute condamnation de l’ennemi et reste très prudent même après les massacres de civils d’août 1914. Mais finalement, c’est au nom de la foi que le primat de Belgique appelle les fidèles à la résistance spirituelle dans sa lettre pastorale de Noël 1914, intitulée «Patriotisme et Endurance».

Il écrit :

«Ce pouvoir n’est pas une autorité légitime. Et dès lors, dans l’intime de votre âme, vous ne lui devez ni estime, ni attachement, ni obéissance. L’unique pouvoir légitime en Belgique est celui qui appartient à notre roi, à son gouvernement, aux représentants de la nation».

Il est seul à signer cette lettre, que ses confrères dans l’épiscopat désapprouvent dans un premier temps, avant de changer leur fusil d’épaule.

Malines sous les bombes

Malines7

Malines5

malines6

Malines1

Makines2

Le Miroir, 13 septembre 1914

Malines Cathédrale

 

Malines cathédrale bombardée

 Malines cathédrale bombardée1

 Malines église

 Le Miroir, 20 septembre 1914

Eglise de Malines

Lettre pastorale de Noël 1914

 Mercier Ame Belge

 Mercier lettre pastorale1

Mercier lettre pastorale2

lettre mercier1

lettre mercier2

lettre mercier3

lettre mercier4

lettre mercier5

lettre mercier6

lettre mercier7

lettre mercier8

lettre mercier9

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6583094m.r=lettre%20pastorale?rk=236052;4

La presse

dieu et patrie mercier1

 dieu et patrie mercier2

 dieu et patrie mercier3

 Le Miroir Mercier

 Cardinal Mercier Lme-belge-1

 L'Ame Belge, 1 décembre 1915

Mercier chambre

messidor card mercier

 Messidor, 20 Avril 1915

image de la guerre mercier

L'Image de la guerre, N°111 décembre 1915

Hommes du jour Mercier

 Les Hommes du Jour, 16 janvier 1915

Pourquoi-pas-2

 cardinal mercier3

 caricature Mercier