Mots clés :

Castelnau, L'Illustration, armée du centre, armée de l'Est,

Général de Castelnau, 1851-1944

Elève de St-Cyr en 1870, général de brigade en 1909, sous-chef d'état-major en 1911.

En 1914, il commande la 2 nd armée en Lorraine. Il défend victorieusement la trouée des Charmes après l'échec de l'offensive lancée sur Morhange. Lors de la bataille de la Marne, il sauve Nancy.

En 1915, il commande le groupe d'armée du centre. Il est adjoint au général Joffre, fin 1915.

En 1916, il conseille au général Joffre de faire appel à Pétain quand s'engage la bataille de Verdun.

En 1917, il se rend en Russie, prend à son retour le commandement du groupe d'armée de l'Est qui s'apprête à lancer en Lorraine en novembre 1918, l'offensive finale que suspend la signature de l'armistice.

Il est élu député en 1919 et présidera la ligue des patriotes en 1923.

Il perdra trois de ses fils lors du conflit.

Castenau vaiqueur de la Marne

Général Caltenaux portrait2

Castelnau joffre Pau

Castenau portrait3

L-illustration-11

 L'Illustration, 12 juin 1915

 L-illustration-1

Castelnau sauveur de Nancy

 armée castelnau

 L'Illustration, 11 septembre 1915

L-illustration-1

L-illustration-1

 Castenau à Salonique

L'Illustration, 8 janvier 1916

L-illustration-27

 L'Illustration, 7 juillet 1917 

 les frères castelnau

 

Gérald de Castelnau, cité à l'ordre de l'armée, nommé capitaine sur le champ de bataille à la tète de ses hommes qu'il ramenait au feu.

Au 20 mars 1915, le général de Castelnau avait 7 fils. Le plus jeune était écolier, les six autres étaient au front dès la mobilisation, trois furent tués.