Mots clés :

Bretagne, famille Ruellan, monument aux morts Paramé, rue des 6 frères Ruellan à St Malo.

Une famille qui incarne la multiplicité des Bretons au front pendant la Première Guerre mondiale, ce sont les Ruellan de Saint-Malo : dix frères dont huit sont morts pour la France.

  • Julius décède de ses blessures à Souain,
  • André tombe dans le secteur de la Main de Massiges,
  • Bernard est tué lors d’un coup de main dans le secteur de Frévent, dans le Pas-de-Calais,
  • Louis perd la vie pendant la bataille de la Somme,
  • la même année qu’Henry, fauché pendant celle de Verdun,
  • Jean termine ses jours sur le mont Kemmel à la fin du mois de mai 1918

Au final, la famille Ruellan avec ses huit frères morts pour la France est certainement l’une des plus éprouvées de France. 

La famille Ruellan de Paramé eut 18 enfants.

En 1914, 13 enfants (10 garçons, 3 filles) étaient vivants.

6 des garçons trouvèrent la mort pendant la Grande Guerre.

1 des garçons mourut après 1918 suite à ses blessures : gazage.

3 des garçons survécurent.

Monument au morts Paramé

Monument Paramé   Monument au morts Paramé1

 

Monument aux morts, 35 Paramé.

Les Ruellan

 Dates et lieux de décès des frères Ruellan

 MoyenneRuellan André

André, décédé à 30 ans

Ruella Bernard

Bernard, décédé à 27 ans

Ruella Henri

Henri, décédé à 24 ans

Ruellan Jules

Jules, décédé à 44 ans

Ruellan Louis

Louis, décédé à 38 ans

 Illustration Ruellan

Rue des 6 frères ruellan

Une rue à St Malo porte le nom "rue des 6 frères Ruellan". 

Lire le document :

Fratries décimées

Famille Ruellan

Famille Ruellan1

Famille Ruellan2

Famille Ruellan3