Mots clés :

dessins, enfants, la guerre des crayons, pour la victoire, emprunt national, arrivée des américains, hôtel de ville d'Arras, le moulin de la Galette, cathédrale de Reims,

 Quand les petits Parisiens dessinaient la Grande Guerre

la guerre des crayons

 La guerre des crayons5

Pendant toute la durée du conflit de 1914-1918, les élèves des écoles des rues Sainte-Isaure et Lepic à Montmartre furent invités par leurs instituteurs à dessiner la guerre. Miraculeusement parvenues jusqu'à nous quand tant d'autres ont été perdues, les œuvres de ces jeunes Parisiens délivrent un bien rare : la parole des enfants. Que perçoit-on du chaos quand on a entre 6 et 13 ans et qu'on est soumis à une intense propagande guerrière ? Les pères et les frères sont partis au front, les femmes travaillent hors du foyer, le rationnement, les alertes affectent la vie quotidienne : qu'en disent les petits dessinateurs ? Leurs sentiments, tout simplement, dissonant souvent de la culture de guerre officielle.

Un fonds unique de 1300 dessins réalisés entre 1914 et 1918 par les enfants des écoles de Montmartre, à Paris.

Une vision de la pédagogie, de l’éducation et de l’incroyable propagande anti-germanique sont montrés dans cet ouvrage.

Table des chapitres :

  • A l'école de la guerre
  • Les écoliers et le " bourrage de crâne "
  • Les " petits poilus " de l'arrière
  • La guerre avec des yeux d'enfants
  • L'extrême violence et les plus jeunes
  • Vivre à Paris en 1914-1918
  • La guerre à Montmartre 

Dessin les poilus

Dessin la guerre des crayons1

La guerre des crayons8

La leçon de dessin                                La récréation

La guerre des crayons9

 Pour la Victoire

La guerre des crayons6

Emprunt National

Les enfants de ma classe versent leur souscription

Voir le lien :

http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/article-32562664.html

Dessins d'enfants de province

 Dessin enfant 1917-1

 Dessin d'enfant 1917

 Dessins d'enfants de l'école publique de Bénodet

 

dessin tir obus

Tir d'obus

dessin enfant1

 Miss Cavell assasinée

  dessin enfant2

 L'affrontement

 dessin enfant3

 dessin enfant4

 Entre le plaisir et le devoir.

Embarrassé. Lequel !

Dessins enfants GG8

Dessins enfants GG7

Dessins enfants GG5

Dessins enfants GG2   Dessins enfants GG3

 Dessins enfants GG1

illustration-de-1916-tire-de-la-guerre-des-crayons-m-pignot-2004_12502526193_o

 Dessin de Jolivet, 17 octobre 1916

illustration-de-1916-tire-de-la-guerre-des-crayons-m-pignot-2004-b_12502877104_o

Dessin de H. Bourgeois, 1 décembre 1916

 Fuite du boche

La fuite des boches

alsace apparait au soldat blessé

 L'Alsace apparaît au soldat blessé, Charles Willms

L’allégorie de l’Alsace apparaît à un soldat blessé. L’officier reprend le drapeau de ses mains.

atrocité all écolier

Atrocité allemande

Ce dessin de pillage et de massacre reprend tous les thèmes de l’atrocité des Allemands. Nul n’échappe au massacre, femmes, enfants, vieillards. L’auteur est Jean Bruller, dit Vercors, l’auteur du Silence de la mer, publié clandestinement durant l’occupation. 

Dessins des écoles parisiennes sur le thème de l'arrivée des Américains en France, 1917

Dessin enfants arrivée des US

 L'arrivée des Américains en France

Dessin enfants arrivée des US1

 Le moulin de la Galette

Dessin enfants arrivée des US2

Dessin enfants arrivée des US3

 Pour la  Victoire...

Dessin enfants arrivée des US5

 Le 5 juillet 1917, le départ des contingents américains en gare de l'Est. 

Dessin enfants arrivée des US11

 Amitié franco-américaine

Dessin enfants arrivée des US12

 Général Pershing

Défilé de troupes américaines dans le jardin des Tuileries

Dessin enfants arrivée des US9

 2 juillet 1917, arrivée des troupes américaines à St Nazaire

Dessin enfants arrivée des US10

L'Amérique nous secourt

Voir le lien :

http://www.ecole-alsacienne.org/spip/les-dessins-de-la-grande-guerre.html

 Incendie eglise Arras

 Incendie de l'hôtel de ville d'Arras,  André Corriez

Incendie eglise d Arras

 Incendie de l'hôtel de ville d'Arras, Jean Yves Riedberger

dessin incendie cath Reims

 Incendie de la cathédrale de Reims

La destruction de la cathédrale du sacre des rois de France, le 19 septembre 1914, devient immédiatement le symbole des destructions allemandes.

Anatole France écrit : “Le nom allemand est devenu exécrable à tout l’univers pensant.”

Auteur : Christian Saurwein.

dessin pillard

 Le pillard allemand, Georges Bloch

Texte : Ach mein Gott !! J’aurai la croix de fer, j’ai pris à moi seul toute une batterie.. en cuivre !

Dans le couloir d’une maison bourgeoise, un soldat allemand porte sur son dos le fruit de sa rapine. Derrière l’humour de la formule, les éclaboussures de sang sur son manteau et ses bottes et les deux mains coupées qui pendent de son sac évoquent l’horreur du pillage.

dessin liberté

 Texte : Personnage de gauche : Mein Gott !! C’est du bronze !!! 

Personnage de droite : Mit uns.

Ce dessin fait référence à la Statue de la liberté, oeuvre de Bartholdi, dont les élèves pouvaient voir une copie au jardin de Luxembourg. La liberté est remplacée par un soldat allemand marchant au pas de l’oie et tenant un flambeau qui n’éclaire pas. Au pied du socle à droite un personnage grotesque dans un youpala, à gauche un Allemand observe les reste de la statue, réduite en un amas de bronze, prêt à être fondu.

Dessin la main coupée

 

La main coupée, Charles Willms

Le thème des atrocités allemandes revient régulièrement. La charge dramatique de celui-ci est renforcée par le contraste de la petite fille à la main coupée, qui pleure sa mère égorgée, et le couple de soldats endormis. Le mythe des mains coupées remonte à la guerre de 1870.

Dessin boches

Dessin attaque

Dessin boche1

 

Un boche de la landwehr

Dessin cheval

 

 

Voir l'article sur les enfants pendant la guerre :

http://87dit.canalblog.com/archives/2017/08/17/35589070.html