Mots clés :

Bois le Prètre, Eugène Galien-Laloue, Croix des Carmes, Émile Just Bachelet, Au Bois le Prêtre, Paulus, Paul Colon,

Ce massif forestier de 800 hectares est au Nord-Ouest de Pont-à- Mousson. Établi sur une ligne de crêtes, il domine à l’Est le Saillant de Saint-Mihiel.

Son point culminant est situé à la Croix des Carmes, à 372 mètres d’altitude. Le Bois-le-Prêtre est un champ de bataille important, où les combats ont été d’une violence extrême. 

Bois le Prètre1

Bois le prètre plan2

Bois le prètre60

 Lieux-dits du Bois-le-Prêtre

  • La Croix des Carmes
  • Le Quart-en-réserve
  • Le Mouchoir
  • L'Éperon-hors-bois
  • Le Gros-Chêne
  • La fontaine et la maison forestière du Père-Hilarion

Bois le prètre dessin d'Eugène Galien-Laloue

 Bois le Prètre, dessin d'Eugène Galien-Laloue

De l'automne 1914 au printemps 1915, les troupes françaises progressent dans le bois au prix de pertes énormes. Le 4 juillet 1915, une contre-attaque allemande reprend presque tout le terrain gagné dont l'emplacement de la Croix des Carmes, la croix elle-même ayant été mise à l'abri par les Français. Le front désormais ne bougera presque plus dans ce secteur.

Les combats auront fait plus de 7.000 morts dans chaque camp.

Caractéristiques des combats du Bois-le-Prêtre
  • Lignes adverses parfois très rapprochées (20 mètres à la Croix des Carmes)
  • Combats au corps à corps
  • Fourneaux de mines
  • Utilisation de lance-flammes (attaque allemande du 4 juillet 1915)
  • Utilisation des gaz de combat

En guise d'épilogue, le 13 septembre 1918, tout le secteur du Bois-le-Prêtre est libéré sans combat par la 90 ème division d'infanterie américaine, au cours de la réduction du saillant de Saint-Mihiel.

 Bois le Prètre10

Bois le Prètre11

Bois le Prètre12

Bois le Prètre13

Bois le Prètre14

 Bois le Prètre17

Bois le Prètre15

 

Montauville carte

Montauville1

Bois le prètre50

Bois le prètre51

Bois le prètre52

 

Bois le prètre53

bois le prètre54

Bois le prètre55

Bois le prètre56

Bois le prètr57

 Bois le prètre58

Bois le prètre59

Bois le Prètre18

 Montauville

 Fey en aye

Fey-en-Haye (les restes) après la destruction complète du village en 1914.

Bois le Prètre16

Voir le lien : 

http://www.varreddes.com/mémoire-11

La croix des Carmes

 Carte bois le prètre50

 Croix des Carmes

 Croix des Carmes1

Croix des Carmes2

Le monument a été sculpté par Émile Just Bachelet en 1923, sur un plan de l'architecte Paul Charbonnier, sur conseil de Victor Prouvé, après souscription publique.
Il est constitué d'une grande croix dont le croisillon horizontal est soutenu par un Poilu, celui de gauche en uniforme du début de la guerre, et celui de droite en uniforme de la fin de la guerre.

 http://patrimoine-de-lorraine.blogspot.com/2017/07/montauville-54-la-croix-des-carmes.html

Lucien BOYER (1876-1942), Au Bois le Prêtre (1915), chanson

sur l'air d'Au Bois de Boulogne (Aristide Bruant).

Pochette bois le prètreMI0366

1. Je vais chanter le bois fameux,

Où, chaque soir, dans l'air brumeux,

Rôde le Boche venimeux

A l'œil de traître :

Où nos poilus au cœur altier

Contre ce bandit de métier,

Se sont battus sans lâcher pied :

Au Bois-le-Prêtre ! 

2. On est terré comme un renard,

On est tiré comme un canard,

Si l'on sort, gare au traquenard

Où l'on s'empêtre .....

Dès que l'on quitte son bourbier

On reçoit un lingot d'acier,

Car l'on est chasseur et gibier

Au Bois-le-Prêtre ! 

3. Tous les arbres y sont hachés,

Et des Bavarois desséchés,

Là-haut, sont encore accrochés

Sur un vieux hêtre.

Ils y sont pour longtemps, dit-on,

Car, même le vautour glouton

Vous a le dégoût du Teuton,

Au Bois-le-Prêtre ! 

4. Là-bas, le fauve, c'est le pou.

Ce que l'on se gratte, c'est fou!...

D'abord, on lutte avec la pou-

-Dre de pyrètre.

Puis aux "totos" on s'aguerrit,

Et l'on conclut avec esprit:

Plus on a de poux, plus on rit,

Au Bois-le-Prêtre ! 

5. On est sale, on est dégoûtant,

On a tout de l'orang-outang,

On rit de ressembler pourtant

A cet ancêtre !

Dans la boue on vit et l'on dort,

Oui, mais se plaindre, on aurait tort :

La boue ! Elle a des reflets d'or

Au Bois-le-Prêtre ! 

6. Si, du canon bravant l'écho,

Le soleil y risque un bécot,

On peut voir le coquelicot

Partout renaître ....

Car, dans un geste de semeur,

Dieu, pour chaque Poilu qui meurt,

Jette des légions d'honneur

Au Bois-le-Prêtre ! 

7. Après la guerre nous irons

Et nous nous agenouillerons,

Sur chaque croix nous écrirons

En grosses lettres :

"Ci-git un gars plein d'avenir,

Qui sans un mot, sans un soupir,

Pour la France est tombé martyr

Au Bois-le-Prêtre ! " 

Ces paroles sont tirées de "Chansons de guerre'' aux Editions Berger Levrault.

Le couplet VI est facultatif.

Une version moderne a été enregistrée en 1993 avec douze autres titres sur un disque compact  "La Grande guerre en chansons" à l'initiative de l' Historial de la Grande Guerre (Somme). 

http://www.histoiredefrance-chansons.com/index.php?param1=MI0366.php

Le Bois le Prêtre de Paul COLON dit "Paulus" du  47ème Territorial le 28/05/1915

Air "la valse brune"

I er couplet

Pont-à-Mousson, brave Cité Lorraine 

Avait un bois renommé de partout, 

Qui fut souvent pour les Mussipontaines 

Et les garçons un charmant rendez-vous 

On l'appelait "Le joli bois le Prêtre" 

Quand cette guerre vint amener chez nous 

L'empereur allemand qui crût être le maître 

Le mis sens dessus d'sous

Refrain

Et sa cannonade éventra nos promenades

Mais ses obus, ses grenades,

Ne nous faisaient pas peur

C'était pour la France,

C'était pour la délivrance,

Que nous avions l'spérance

D'être les vainqueurs

II ème couplet

Le chef du 369 ème

Dit à celui du Cinquième Bataillon

"vous êtes ici pour la lutte suprême,

"Il vous faut prendre le Père Hi larion"

"C'est entendu! Gonflez vos cartouchières !

" A moi les gars! Dit-il à ses poilus

Je compte sur vous , faut pas faire de manières

Mort aux casques pointus ! ....

REFRAIN

Et l'Artillerie, le Génie, l'Infanterie

Dans ses tranchées bien blotties

Prêtes à s'élancer

La pipe à la bouche

Nos territoriaux farouches

Devaient porter des cartouches

Aux troupes engagées.

III ème couplet

Les 75 d'une voix mélodieuse

Dans le concert assuraient le plein chant

Accompagnés par nos p'tites mitrailleuses

Nos crapouillots suivaient le mouvement

A chaque obus de leur tranchée, les bôches

Comme des fous fuyaient épouvantés

Mais nos Lebels fauchaient tous ces alboches

Dans le fond des fossés.

REFRAIN

Quelle marmelade ! C'est une vraie salade !

Les bôches criaient : "Kamarades !"

Les mains jointes, à genoux.

"Chargez à la baïonnette !

La fontaine, prix de la fête

Etait bien à nous.

IV ème couplet

Pont-à-Mousson, , malgré toutes ta  misère

Malgré tes deuils et malgré tes tourments

Sous les obus, tu restes calme et fière

Et ton devoir tu le fais simplement

Au jour prochain, jour de la délivrance.

au jour béni et qui ne peut tarder

Tu recevras le salut de la France

Tu l'as bien mérité

REFRAIN

L'Aigle germanique

Plumons -le à coups de trique

De l'empereur et de sa clique

Et de tous ses bandits

Supprimons la race

Et qu'il n'en reste plus trace

"Allons alliés ! point de grâce

Purgeons le pays. 

http://jmpicquart.pagesperso-orange.fr/aublp.htm#Dans%20les%20tranch%E9es