Mots clés :

bon pour le service, bon pour les filles, conscrit, conseil de révision, durée du service militaire, les bleus, loi 1872, loi 1889, loi 1905, loi de trois ans, loi du 7 août 1913, ordre d'appel sous les drapeaux, élan patriotique, chanson du conscrit. uniforme 1912,

Après la Révolution Française de 1789, la législation a fluctué au cours du XIXème siècle entre le volontariat ou la conscription, le plus souvent inégalitaire : procédés par tirage au sort, possibilités de remplacement…

Une loi de 1872 dite loi CISSEY ou loi du Comte de CHASSELOUP-LAUBAT institue l’ébauche d’un service universel et obligatoire : 5 ans d’armée d’active, puis 4 ans en réserve et 11 ans en territoriale ; loi qui institue aussi l’établissement des registres matricules
départementaux où sont inscrits tous les hommes d’une même classe d’âge, les « conscrits » ; terme en référence au mot latin « conscripti » désignant : ceux qui sont inscrits.
Mais de nombreuses inégalités vont subsister en raison des possibilités offertes de dispenses (ecclésiastiques, enseignants, soutiens de familles, élèves des grandes écoles…) et un tirage au sort qui peut réduire la durée d’active à 1 an (voire 10 ou 6 mois).

Cette loi de 1872 est améliorée par la loi de 1889, dite loi FREYCINET ou « loi des Trois Ans » qui va exclure toute dérogation totale et s’approcher d’un service universel et obligatoire de 3 ans en active, plus 7 ans en réserve et 15 ans en territoriale. Toutefois les
contraintes matérielles et budgétaires amènent certains aménagements :

  • Par tirage au sort, la durée en armée d’active peut être ramenée à 1 an.
  • Des exemptés seront – théoriquement, affectés à des services auxiliaires (construction de voies de chemins de fer, manutention, état-major…) En pratique, ils ne seront pas sollicités.

Une loi de 1905 dite loi ANDRE ou loi BERTEAUX va renforcer les principes de service personnel (pas de remplacement)
universel (fin des tirages au sort) et obligatoire.
Le service en armée d’active est réduit pour tous à 2 ans, plus 11 ans en réserve et 15 en territoriale. Les incorporations ont lieu à partir du 1er octobre de l’année en cours, au plus tard le 10.
Seuls des motifs physiologiques (taille, infirmité…) ou de santé permettent une exemption, mais l’affectation en services auxiliaires devra être effective. Un sursis sans dispense peut être accordé à certaines catégories sociales : apprentis, étudiants, agriculteurs pour travaux
saisonniers ; une compensation financière sera accordée aux familles dont le soutien est sous les drapeaux.

Cette loi sera amendée en 1913 : pour compenser l’infériorité numérique de l’armée française (850 000 Allemands contre 540 000 Français), la durée du service en active est portée à 3 ans.

Lire les documents :

Chronologie Textes Recrutement

http://gallica.bnf.fr/Loi de 3 ans

Bull Nation officiel

 Loi du 13 juillet 1889 relative au recrutement militaire

 Loi 3 ans 1913

 Evolution du service militaire

Durée du SM 182 1928

Evolution du SM

 Durée du service militaire :

  • 1905, durée de 2 ans
  • 1913, durée de 3 ans

Début 20 ème siècle, on effectuait un recensement des jeunes hommes de 20 ans.

L'année suivante ils étaient appelés à effectuer leur service militaire.

Le projet de la loi de Trois Ans de service militaire divise la classe politique.

Jaurès est contre, Briand et Barthou sont pour son application.

La loi est votée le 7 Août 1913 : 602 voix pour, 240 voix contre.

Le Parlement obtient une énorme majorité nationale et une majorité républicaine considérable.

Ordre d'appel sous les drapeaux, 29 Mai 1913

Ordre sous les drapeaux

 Ordre sous les drapeaux1

La presse avant le projet de loi

Loi des 3 ans 5

 La Croix 6 mars 1913

La Croix, 6 Mars 1913

 la Croix 15 Mars 1913

 La Croix, 15 Mars 1913

Le SM et l opinion

 La Croix, 15 Mars 1913

Huma1

Démasqués

L'Humanité, 18 Mars 1913

 Elan patriotique loi de 3 ans

La Croix, 27 Juillet 1913

 Les allemands SM

Vote du projet de loi

loi_de_3_ans43

Lois de 3 ans5

Répartition lois à 3 ans

Lire le document :

Loi du 7 Août 1913 de 3 ans

La loi est votée

La Matin 8 Aout 1913

 Le Matin, 8 Août 1913

Heureux père

 Huma 8 8 1913

Grace aux radicaux ! L'Humanité, 8 Août 1913 

Loi de 3 ans anniversaire

Le Matin, 7 Août 1914

Lire le document :

MA Service Militaire

Loi de 3 ans 13

Image d'Epinal

Lire le document :

Loi sur l'armée

Voir le site :

http://poilusdelame.blogspot.fr/2014/04/les-poilus-de-lame-3-bilan-des-pertes.html

petit journal l oeuf

petit journal loi de 3 ans

Au service de la Nation

 Les conscrits en 1891, huile sur toile de Pascal Dagnan-Bouveret (1852-1929)

Conscrits bretons (ils ont des chapeaux ronds !) tirés au sort pour partir sous les drapeaux effectuer leur service militaire.

Conseil de revision 1900

 

Le conseil de révision par Pierre-Georges Jeanniot (1848-1934), fin du XIXe siècle,

Musée des Beaux-Arts de Pau

Musée des Beaux-Arts de PauN du conscrit

Chant du départ

Conscrit Philippe

Conscrit France

 Le jour de la revue

Le conseil de révision

Bon pour le srvice $_57-171

tout nus sous la toise

 Conseil de revision7

Conseil de revision8

 Vive la classe XX

 Image d'Epinal

Conseil de revision

 Les conscrits 1913

 Bon pour le service    Bon pour les filles

 Bon pour le service2

Voir les liens :

http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?rubrique133

http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article2482

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/guerre_14-18/loi_3_ans/index.asp

http://lemorvandiaupat.free.fr/conscrits.html

Lavisse quand tu sera soldat

 Le Petit Journal Clairon1

Le Ptit Journal Clairon5

 Archives Maine et Loire1

 Archives Maine et Loire2

Archives Maine et Loire3

 Archives Maine et Loire4

 Archives Maine et Loire5

 Archives Maine et Loire7

 Archives Maine et Loire6

 Archives Maine et Loire9

 

archives_visio_tract-anti-militariste-1913

 

archives_visio_tract-contre-la-loi-des-3-ans-1913

 

archives_visio_affiche-de-la-c

 Conscrits 23 04 1911

Nouveaux uniformes 1911

En 1910, une commission créée par le général Brun et présidée par le général Dubail étudie un projet de tenue "résida" de teinte gris-vert. Celle-ci est présentée en avril 1911 à la Chambre des députés.Le projet est rejeté.

Uniformes Petit journal 10

uniformes 1911-1

uniformes 1911-2

Le Petit Journal, 10 mars 1912

Vie de caserne2

Vie de caserne1

Moniteur des Côtes-du-Nord, 25 novembre 1900

Garde des voies férrées2

Garde des voies férrées1

 Moniteur des Côtes du-Nord, 8 juillet 1900

 L'Assiette au Beurre, N°258 du 10 Mars 1906

Les conscrits 1906-2

 Les conscrits 1906-4

 Les conscrits 1916-3

 Les conscrits 1906-1

Voir le document :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1048272x/f1.item

L'Assiette au Beurre, N° 291 Les Bleus du 27 Octobre 1906

 Assiette Les bleus2

 Assiette les bleus1

 Assiette Les bleus3

 Assiettte Les bleus4

Dessins de Poulbot

Voir le document :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1048344z.item

Forain la bonne nouvelle

 

 Dessin de Jean-Louis Forain

Nous aurons le temps de nous bien connaître... Je vais être là pendant trois ans.

Forain, dessinateur patriote et très hostile à l'Allemagne salue l'iniative sur la loi portant à trois ans la durée du service militaire.

 chanson du conscrit4

 

Départ des conscrits

 chanson du conscrit1

 Chanson des conscrits2

chanson du conscrit3

 La fin du pantalon rouge

 Abeille d'Etampes, 15 avril 1911 

 Prière au " Jeune Bon Dieu " 

Jeune bon Dieu qui dans la Crèche 

Rajeunis ton Éternité, 

Toi dont la tendre Loi ne prêche 

Que l'Amour et la Charité ; 

Doux Roi du plus doux des Royaumes, 

C'est Toi que nous invoquerons, 

Et non les vieux dieux des Guillaumes, 

Des Attilas et des Nérons : 

Jeune Dieu rayonnant de gloire, 

Aux yeux clairs jamais courroucés, 

D'un geste accorde la Victoire 

Aux descendants de tes Croisés : 

Cette Victoire — très prochaine— 

Nous la demandons par Clovis, 

Par Jeanne, la bonne Lorraine, 

Par Bayard et par Saint Louis : 

Tous nos chers blessés en détresse 

Te la réclament à genoux, 

A Toi dont le gibet se dresse, 

Croix rouge, entre le ciel et nous ; 

Nous l'implorons de Toi, le Juste 

Mort pour expier nos péchés, 

Par nos fils au trépas auguste 

Sur leur Calvaire, aussi, couchés ; 

Par les pleurs de millions d'êtres : 

Épouses, vieillards endeuillés ; 

Par les massacres de tes prêtres ; 

Par tes Sanctuaires souillés ; 

Par Louvain, par Senlis croulantes 

Et par Reims, qui, près de mourir, 

Tend vers Toi ses tours suppliantes 

Comme les moignons d'un martyr ; 

Par notre farouche endurance, 

Par nos otages en exil, 

Jeune bon Dieu, rends à la France 

Justice et gloire... 

Ainsi soit-il ! 

                                                                                  Théodore BOTREL.