Mots clés :

U-Boot, UterseeBoot, torpille, cuirassé, U-22, U-20, U-19, U-21. U-35, U-14, repêchage d'une torpille, Principe Umberto, Rigel, Zeebruges, Ostende, sous-marins,

La dénomination U-Boot vient de UterseeBoot qui signifie Sous-Marin en Allemand. 

La guerre a aussi fait rage sur les océans et les mers. Que ce soit en Méditerranée, sur la Baltique, en Manche, dans le Pacifique et surtout dans l’Atlantique, avec, pour ce dernier, l’utilisation du sous-marin, notamment par l’Allemagne, afin de perturber l’approvisionnement des puissances de la Triple Entente. 

Pour la flotte impériale allemande, il est trop risqué, surtout après 1916, de se mesurer directement avec les marines alliées, et notamment avec la Royal Navy, après la bataille du Jutland, au large du Danemark, en 1916. 

Ainsi, Berlin va lancer, en 1917, la bataille de l’Atlantique, qui ne consistera pas à un affrontement direct avec les forces navales adverses mais à livrer une « guerre psychologique » sans restriction en lançant ses sous-marins U-Boot contre tous bâtiments, civils et militaires, navigant dans l’Atlantique-Nord, et cela, malgré l’indignation générale causée par le torpillage du paquebot Lusitania, deux ans auparavant.

http://www.opex360.com/2010/08/20/un-aspect-meconnu-de-la-grande-guerre/

Sous-marins All

 La photographie ci-dessus porte une légende en allemand Unsere Unterseeboote in Hafen qui signifie Nos sous-marins dans un port. Seize sous-marins sont à quai. Au premier plan on distingue, de gauche à droite : U-22, U-20, U-19 et U-21. En août 1914, La marine impériale allemande possède 28 U-Boote. Les Alliés disposent également de sous-marins, mais le U-Boot est l’un des plus performants. Le droit maritime indique que les navires marchands doivent être avisés de l’imminence d’une attaque, ce qui permet à l’équipage de gagner les canots de sauvetage, mais la guerre sous-marine repose généralement sur des attaques par surprise dont l’auteur reste invisible.

U14

 UB 14

Torpille all

 Torpille en cours de chargement

 Repêchage d une torpille

Repêchage d'une torpille

Guerre navale 14-18

Les UB n’avaient pas de canon de bord. Ils pouvaient donc uniquement attaquer à l’aide de torpilles. Cette technique était détestée et ces sous-marins furent accueillis négativement par l’opinion publique, y compris dans les pays neutres. C’est pourquoi les Allemands firent preuve de retenue. Mais cela ne dura pas. Le 1er février 1917, les restrictions quant a l’utilisation de torpilles furent levées, et la guerre sous-marine totale fut annoncée. A ce moment, 37 sous-marins étaient stationnés dans les bases le long de la cote flamande. En 1917, un grand nombre de poseurs de mines de classe UC furent mis en service. Ceux-ci mouillèrent des mines devant de nombreux ports britanniques et français, depuis la frontière espagnole jusque loin dans la Mer d’Irlande.

La série des U-Boot

 uboot1

uboot2

uboot3

uboot4

uboot5

 uboot7

 Le bilan

Vapeurs français coulés : 290

Voiliers français coulés : 400

 10 nations attaquées

 Navires coulés GG

 Sur les 380 U-Boot utilisés par l'Allemagne pendant la Grande Guerre, 187 ont disparu.

Ils ont coulé 6.394 navires marchands, et une centaine de navires de guerre.

Sur 13.000 officiers et matelots ayant servi dans les U-Boot, 5.364 ont trouvé la mort au combat, soit 40 % des effectifs.

U-boots successful

 Dead U boot

 35 ships with over 250 dead.                          333,225      21,613

Umberto

Le navire de transport de troupe Principe Umberto, torpillé le 8 juin 1916 par le sous-marin U-5, avec 1 926 morts, constitue un record dans le sinistre.

Tonnage U boot

 Un tonneau est équivalent à 2,83 m3

Voir les liens :

http://uboat.net/index.html

http://uboat.net/wwi/ships_hit/greatest_loss_of_life.html

 U35 et U52

U-35 com

U-35 com1

 Caractéristiques de l’ U 35 :  

- Déplacement entre 700 et 850 tonnes
- Longueur environ 70 m
- 2 canons (sans doute 88 mm) montés sur plateforme à rabattement + 1 mitrailleuse
- 2 mâts rabattables pour la TSF. Peinture gris cendre clair
- 4 officiers 

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/35-marin-sujet_2068_1.htm

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/Forum-Pages-d-Histoire-aviation-marine/marine-1914-1918/liste_sujet-1.htm

 Rigel

Le 2 octobre 1916, le patrouilleur français Rigel, en patrouille dans le sud des Baléares, chargé de protéger les navires marchands, est torpillé à 8h55 par l’U-35. Gravement déchiré, sa chaufferie envahie par l’eau avec treize marins tués ou projetés à la mer, il fait feu sur le sous-marin chaque fois que celui-ci fait surface. Malgré l’arrivée de renforts, les chalutiers armés Fier et Héron, les contre-torpilleurs Catapulte et Arquebuse, l’U-35 torpille une seconde fois le Rigel à 13h30 à environ 150 milles dans l’est du cap Palos. La torpille déchire son arrière et tue quatre hommes. Alors que les marins du Rigel continuent de canonner, l’arrivée de deux torpilleurs français met l’U-Boot en fuite.

 L-illustration-3

 Illust Rigel1

 Illust Rigel2

L'Illustration, 2 décembre 1916

Voir le lien :

http://www.histomar.net/arnauld/htm/palmares.htm 

Les ports de Zeebruges et Ostende

raids1

raids2

 raids3

raids4

raids5

raids6

 L'Intrepid

 Voir l'article sur le Lusitania :

http://87dit.canalblog.com/archives/2016/05/27/33871662.html

Voir les liens :

http://www.vliz.be/imisdocs/publications/258548.pdf

http://rosalielebel75.franceserv.com/marine-cuirasses.html