Mots-clés :

La Provence II, navires, Arnauld de La Perière, U-35, Pour le Mérite, CGT, Henri Vesco, Rochefort-sur-mer, Le Havre—New York, St Nazaire, Deutschland I, Chantiers et Ateliers de Penhoët, paquebot, Bokanowski, naufrage,

Lire les articles :

7 mai 1915 : le Lusitania coulé !

Torpillage du Sussex, 24 mars 1916

Nos navires coulés pendant la grande guerre

La guerre sous-marine pendant la Grande Guerre

 Le Temps Croiseur Provence

À sa mise en service, La Provence était le plus grand et le plus rapide paquebot français mais, ses dimensions ayant été dictées par les capacités d'accueil maximales du port du Havre, son tonnage était alors très inférieur aux grands paquebots transatlantiques des concurrents étrangers.

Ce handicap ne sera levé qu’avec les travaux entrepris pour la mise en service du Normandie, dans les années 1930.

La Provence fut également le premier paquebot de la Compagnie générale transatlantique équipé de la télégraphie sans fil (TSF) et c’est à son bord que fut imprimé le premier exemplaire de L’Atlantique, le journal destiné aux passagers qui sera ensuite imprimé et diffusé sur tous les paquebots transatlantiques jusqu’à l’arrêt du France en 1974.

Mis en service en avril 1906 sur la ligne Le Havre—New York où il assure le service express en compagnie des paquebots La Lorraine et La Savoie, de dimensions plus réduites. Au retour de son deuxième voyage, il effectue une course mémorable avec le paquebot allemand Deutschland I, qu’il bat finalement de 4 heures, les passagers américains ayant engagé des paris importants à bord des deux rivaux.

 Provence boat

La Provence Le Havre

Construction de " La Provence " aux Chantiers et Ateliers de Penhoët de Saint-Nazaire

Ce paquebot, est construit aux Chantiers et Ateliers de Penhoët de Saint-Nazaire en 1905 par la Compagnie Générale Transatlantique. Il est lancé en mer le 21 mars 1905.

Il assure la traversée Le Havre-New-York à partir du 21 avril 1906.

Provence St Nazaire0

Provence St Nazaire1

Provence St Nazaire3

Provence St Nazaire5

Provence St Nazaire4

 Coupe Provence II

 Maquette de La Provence exposée au musée de la Marine à Paris

Coupe Provence II 2

 Provence St Nazaire6

 Le Génie Civil1

Le Génie Civil2

Le Génie Civil3

Le Génie Civil4

Affectation au Havre comme paquebot de croisière

Le ProvenceII 2

 Provence Le Havre 10

 Le Provence Timbre

 Provence Le Havre

Fleuron de la Compagnie Générale Transatlantique, le paquebot la Provence fit les beaux jours de sa compagnie de 1906 à 1914 sur la ligne express Le Havre-New-York, effectuant son trajet en moins de six jours.

La Provence s'illustra en établissant le record de vitesse de traversée entre New York et Plymouth, contre le Deutschland de la Hamburg Amerika Linie.

Cette victoire, même si elle n'était pas recherchée par la compagnie, permit à la Transat de reprendre pied sur le marché de la clientèle internationale de l'Atlantique nord.

Provence Le Havre7

Vues de l'intérieur du paquebot

 La Provence la timonerie

 Provence Le Havre2

 Provence salle à manger1

Provence salle à manger2

 Provence Le Havre1

Le Provence le Gd salon

Provence salon de correspondance

 Provence salon d écriture

 Provence salon de musique

Le Provence II cabine de luxe

 Provence Fonton

Provence Le Havre3

 Provence Escalier4

Provence Le Havre4

 Carte souvenir Provence1

Carte souvenir Provence2

Carte souvenir Provence3

 Ligne Havre N-Y

Bulletin de la CGT, 15 mars 1921

Il fallait compter 8 à 10 jours pour faire la traversée Le Havre New-York.

La Provence II : croiseur auxiliaire, transporteur de troupes

la provence

  • Le 2 août 1914, " La Provence " est réquisitionné par la Marine Nationale et converti en croiseur auxiliaire.
  • Le paquebot est rebaptisé " La Provence II ".
  • À partir de janvier 1915, il est utilisé pour le transport de troupes vers les Dardanelles.
  • Le 26 février 1916, il est torpillé par l'U-35 au cap Matapan.

En 1914, " La Provence " est transformé en croiseur-auxliaire pour les besoins de la guerre.

Il est armé de onze canons dont cinq de très gros calibre.

Les soldats du 3e régiment d’infanterie coloniale y embarquent à Toulon le 22 février 1916 à destination de Salonique.

Le 3e régiment d'infanterie coloniale est caserné à Rochefort.

Il appartient à la 3e brigade coloniale ; 3e division d'infanterie coloniale.

Le 26 février 1916, " La Provence II " est torpillé par un sous-marin allemand U-35 et coule en mer Méditerranée au large du cap Matapan (cap Tenare actuel, dans le Péloponnèse).

Sur les 2.000 hommes présents à bord, 999 d’entre eux disparaissent dont 108 Vendéens et 36 soldats de la Loire-Inférieure. 

 Cap Matapan

 Voir le lien :

http://leblogdepaulo.eklablog.com/paquebot-la-provence-a114826764 

La Presse

Le Temps Provence1

Le Temps Provence2

Le Temps, 1 Mars 1916

Provence excelsior

excelsior Provence1

excelsior Provence2

excelsior Provence3

excelsior Provence4

Excelsior, 1 Mars 1916

Provence Miroir1

Provence Miroir2

Provence Miroir3

Provence Miroir4

Le Miroir, 12 mars 1916

Provence Genève

La Guerre mondiale, 3 mars 1916

Le Parisien Provence1

La Parisien Provence2

Le Petit Parisien, 1 mars 1916

M Bokanowski

Provence Le Havre8

Le Temps lettre1

Le Temps lettre2

Le Temps, 7 mars 1916

Illust Provence1

Illust Provence2

Illust Provence3

Illust Provence4     Illust Provence5

 L'Illustration, 18 mars 1916

Sur le front d'Orient Provence1

 Sur le front d'Orient Provence2

Extraits de l'historique du 3 ème RIC

 Hist 3 RIC

 Plaque ProvenceII victimes

Cette plaque dédiée aux soldats victimes du torpillage est située dans le Carré militaire du cimetière de Rochefort-sur-mer.

Voir les liens et documents :

Paquebot La Provence les interieurs

Paquebot La Provence au Havre

Paquebot La Provence souvenir juin 1909

Paquebot La Provence le lancement 1905

http://www.paquebots.net/2016/02/paquebot-la-provence-naufrage-le-26-fevrier-1916.html 

Vesco Marie Henri, 1865-1916

vesco portrait

VESCO_Marie_Henri

FRDAFAN83_OL2701031V001_L

 FRDAFAN83_OL2701031V002_L

Vesco Citation

Voir les liens et documents :

http://ecole.nav.traditions.free.fr/officiers_vesco_henri.htm

http://memorial-aen.fr/detail.php?&id=369

Vesco Marie Henri

Lothar vonArnauld de la Perière, 1886-1941 

Lothar von Arnauld de La Perière porte un patronyme d'origine française, car son arrière-grand-père Jean Gabriel Arnauld, né en 1731, était originaire de Saint-Plantaire dans le Berry.

Arnauld de La Perière utilisait l’artillerie de pont de 88 mm de préférence aux torpilles. 

Il faisait alors descendre l'équipage dans les canots de sauvetage. La plupart des bateaux qu'il coula étaient des navires de ravitaillement alliés.

Le 26 février 1916, il torpille et coule en Méditerranée La Provence II, bâtiment de transport de troupes, faisant 912 victimes. 

Le 4 octobre 1916, il torpille et coule en Méditerranée le Gallia, bâtiment de transport de troupes, faisant 1 740 victimes.

Periere

Periere1

Periere2

Periere4

 Blue_Max

La blauer Max (médaille Pour le mérite).

La croix Pour le Mérite est une décoration prussienne créée par Frédéric II en 1740.

Periere3

Periere5

Periere6

Periere7

Periere8

Periere9

U35 ALL2

U35 all1

U35 all3

U35 all6

Photos de U-35

Voir les liens :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lothar_von_Arnauld_de_La_Peri%C3%A8re

http://www.histomar.net/arnauld/htm/indexarnauld.htm

http://www.histomar.net/arnauld/htm/palmares.htm

Naufrage Provence 01 02 1916