Mots clés :

Anne Morgan, Comité pour la France Dévastée, CARD, Committee for Devastated France, ACDF, Ford-T, camions Dodge, château de Blérancour, hôpital américain de Neuilly, Amérique, femmes,

En juin 1917, profitant du recul allemand dans le département de l’Aisne, un groupe de femmes américaines, dirigé par Anne Morgan, fille du banquier JoIm Pierpont Morgan, s’instalte dans des baraquements provisoires parmi les ruines du château de Blérancourt.

Pendant plus de sept années, les bénévoles américaines se consacrent aux habitants des cantons d’Anizy-le-Château, de Coucy-le-Château, de Soissons et de Vic-sur-Aisne. Animées d’un élan “humanitaire” avant la lettre, elles sillonnent le pays au volant de voitures Ford pour porter secours aux populations sinistrées. Jusqu’en 1918, elles s’attèlent au ravitaillement et au relogement des civils.

Après la guerre, elles aident à la reconstitution du tissu social, agissant notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation et des loisirs. En 1924, la création du musée, dédié à l’amitié francoaméricaine, vient clore cette action, et commémorer la profonde empreinte qu’elle a laissé dans le Soissonnais.

portrait a morgan

 Anne Morgan portrait1

Anne tracy Morgan

Anne Morgan8

Anna Dike, Anne Morgan et l’homme politique français, Fernand David (1869-1935), inspectant un champ labouré dans le cadre du travail du Fonds américain pour les blessés français entre 1915 et 1918. Anne Morgan, consciente du pouvoir de la photographie et du cinéma pour soutenir ces efforts humanitaires, crée également une unité interne de photographes et de caméramans. En septembre 1914, les deux femmes se rendent sur le champ de bataille après la bataille de la Marne. Elles font le récit de cette visite pour leurs compatriotes.

 Briant

Anne Morgan et Aristide Briand, le 24 Novembre 1921

Ce portrait d'Anne Morgan avec Aristide Briand, président du conseil de 1915 à 1917 dévoile en arrière-plan des affiches de propagande destinées à recevoir des fonds pour la reconstruction du nord de la France. La femme française est au cœur des messages, elle est représentée sur l'affiche de gauche en train de travailler la terre, elle allaite et travaille à l'usine sur l'affiche de droite. 

Anne Morgan est la fille du banquier John Pierpont Morgan.

En 1914, elle est en vacances en France. Après une visite des champs de bataille de la Marne, elle décide de se consacrer à la cause alliée. En 1917, elle crée le Comité pour la France Dévastée (CARD), (American Committee for Devastated France (ACDF)).

En juin 1917, avec un groupe de femmes américaines, Anne Morgan s’installe dans des baraquements provisoires, parmi les ruines du château de Blérancourt, dans l’Aisne. Pendant sept ans 1917-1924, 350 bénévoles américaines vont ainsi sillonner la Picardie à bord de leurs camionnettes Ford, et secourir, soigner, distribuer du ravitaillement, aider à la reconstitution du tissu social en agissant dans le domaine de la santé, de l’éducation et des loisirs.

A bord de voitures Ford « modèle T », le transport des blessés du front est assuré vers l’hôpital américain de Neuilly, dont la fondation remonte à 1910. 

Après la fin des hostlités et la loi de Solidarité Nationale du 17 avril 1919, un Comité d’Action pour les Régions Dévastées (CARD) sera créé en avril 1921 regroupant les sinistrés de 12 départements (Aisne, Ardennes, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Seine-et-Marne, Vosges) confrontés aux destructions causées par la Première Guerre mondiale. 

Aide humanitaire pour les civils.

En 1917, après l’entrée en guerre des États-Unis et avec l’accord des autorités françaises, Anne Morgan s’installe dans le château dévasté de Blérancourt, dans l’Aisne. Elle organise, pour aider les populations du front, une section civile qui prend, en 1918, le nom d’American Committee for Devastated France (ACDF), en français le CARD, Comité américain pour les régions dévastées. Le CARD intervient ainsi dans différents domaines : santé, logement, loisirs, éducation…

Les volontaires de différentes nationalités parlant le français et/ou titulaires d’un permis de conduire français, doivent se payer leur uniforme bleu et les frais de leur séjour. Ces infirmières-visiteuses et conductrices-mécaniciennes sillonnent la région à bord de Ford-T et de camions Dodge pour secourir, soigner, conseiller la population, mais aussi ravitailler les villages en nourriture, vêtements, ustensiles divers, matériel agricole ou bétail. Elles forment également la jeunesse en organisant des ateliers de menuiserie, des écoles ménagères, des clubs de théâtre, des ciné-clubs et des bibliothèques qui perdureront bien après leur départ.

Anne Morgan50    

Anne Morgan51

Le Journal, 11 septembre 1918

Card

 Comité Us pour les régions dévastées    Américan food

  Médaille A Morgan

POSTE-2017-5

 Anne Morgan timbre

 Diplome Anne MorganLégion d honneur Anne Morgan

 Anne Morgan portrait

 Mémoire Anne Morgan

 À la mort d’Anne Morgan en 1952, une plaque commémorative en marbre est installée sur la galerie supérieure de la cour d’honneur de l’Hôtel des Invalides. Les décorations qu’elle a obtenues lors des deux guerres mondiales y sont mentionnées : la Croix de guerre 1914-1918 et celle de 1939-1945. En 1924, elle a entre autre été décorée de la croix de chevalier de la Légion d’honneur, et en 1932, elle est la première femme américaine à devenir commandeur de la Légion d’honneur.

Porte monumentale Pavillon Morgan

Porte monumentale et pavillon Morgan du château de Blérancourt

Bérancourt CARD

 Quartier général du CARD : groupe de femmes attroupées devant l'entrée

 Dispensaire

Dispensaire du Comité Américain : groupe d'enfants, 1917

CARD disribution de vétements

Centre du CARD, intérieur : distribution de vêtements aux réfugiés, 1918

Morgan et vieille femme

Scène d'intérieur : Anne Murray Dike rendant visite à une vieille femme réfugiée, 1918

 Pétain Morgan

Le Maréchal Pétain s'adressant aux membres nouvellement décorés du comité : "C'est avec plaisir que je vous remercie de vos services rendus à la France, alors qu'elle était en plein besoin" : le Maréchal Pétain et Anne Murray Dike, le 04 avril 1919.

 Pétain Morgan1

 Cérémonie de décoration : le Maréchal Pétain, Anne Murray Dike et Mlle A. E. Hamm,

03 avril 1919 

Chateau Blérancourt1

 Chateau Blérancourt2

 Château de Blérancourt de nos jours

En 1924, Anne Morgan dissout le CARD et rachète le château de Blérancourt pour y fonder le Musée historique franco-américain, qui deviendra en 1931 le Musée national de la coopération franco-américaine. Ce musée, qui conserve des collections remarquables, est actuellement en travaux et rouvrira ses portes dans le courant de l’année 2017.

Ambulance Amér Ford 1917

Voitures Ford « modèle T »

Ambulance Amér Ford 1917-1

Pour les régions dévastées

Le Petit Parisien, 21 Novembre 1921

Le Matin régions dévastées

Le Matin, 26 février 1923

Lire le document :

exposition Anne Morgan

Voir les liens :

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/Morgan

http://actualites.musee-armee.fr/histoire/la-fayette-nous-voila-episode-5/

Des Américains en Picardie

 http://dvole.free.fr/quierzy/q3card.htm

 

 Voir l'article sur les héroïnes de la Grande Guerre

http://87dit.canalblog.com/archives/2014/10/15/30769815.html

 

Voir l'article sur le Y.M.C.A. :

http://87dit.canalblog.com/archives/2017/11/09/35851243.html