Mots-clés :

Chauny, Aisne, cartes postales, Alberich, mars 1917,

Lire les articles :

Soissons, ville martyre

Les églises dévastées

map Chauny

 Plan hinden

L‘évolution de la situation militaire contraint les Allemands à un repli stratégique. Pour créer un glacis devant les Alliés, ils font évacuer, en février 1917, toute la population valide de la région de Chauny, tandis que les vieillards et les malades sont concentrés dans le faubourg du Brouage.

C’est le spectacle lugubre de l’exode. Acheminés vers la Thiérache, souvent en wagons à bestiaux, ces réfugiés, aidés par la C. R. B., mènent chez l’habitant une vie précaire
d’attente. Certains, après une long périple, rejoignent des parents en zone non occupée. Mais tracassés par les formalités administratives, inquiets du sort des leurs, ces déracinés ressentent souvent l’injustice de leur sort, comme cette jeune Saint-Quentinoise : << Ici (à Paris), témoigne-t-elle [...I les uns souffrent [...I les autres s’amusent >>. Ces << Boches du Nord >> se sentent vite importuns et n’aspirent qu’à retrouver leur pays.

Mais à sa libération définitive, en septembre 1918, Chauny dynamitée, incendiée par l’occupant en mars 1917, n’est plus qu’un champ de ruines et ses habitants devront attendre, parfois de longues années, avant de pouvoir s’y réinstaller.

Ainsi la région chaunoise sort bouleversée de cette longue épreuve. Elle a perdu plus de 5 % de sa population et presque tout son passé architectural. Le monde entier lui témoigne sa solidarité.

Au hasard d’une promenade, le passant intrigué empruntera une rue Mrs Abbott, de Philadelphie ou de Montevideo !
Avec cette aide, les forces de vie l’emporteront. Chauny, cité martyre décorée de la Croix de guerre, renaîtra. En 1920, les Français de Shanghai offrent l’énorme somme de 600 O00 F pour la construction d’une maternité. Beau symbole de la coopération mondiale et du renouveau français que pérennise la rue des Oeuvres de Chine.

Après le repli allemand en mars 1917 et les combats de 1918, le centre de l’Aisne se reconstruit.

Chauny, détruite à près de 90%, suit la mouvance de l’Art déco en recréant des monuments exceptionnels comme la salle des fêtes et son toit terrasse solarium.

Cartes postales

chauny hotel de ville

98aee888-17c9-46ea-9c0d-df084841688b

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE)

78847911-502e-4752-b4ea-cd0912e0b573

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). PLACE DE L'HOTEL DE VILLE

11c6fa55-2563-4b7f-b22f-aec0b4794168

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). HOTEL DE VILLE

32b37993-fd50-4304-9f9b-d4227d2ca23b

 27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE)

b6475e00-75ae-4b6f-9407-2e9de0cb47d8

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE)

83e73293-8651-4ba8-b749-fd9b0f44e043

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). HOSPICE STE-EUGENIE

a8879b60-64c3-48a5-8ceb-c45e5ab7d2b2

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). HOTEL DU POT D'ETAIN

5fa078b6-8269-4a42-b020-f12e61061b91

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). BANQUE PILLEE

25aa0908-3f4c-4310-a99c-c8a967eba8f0

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). BANQUE PILLEE

Chauny Mairie Palais de jusisce

 6/4/1917, Chauny Mairie – Palais de Justice

APD0003822

APD0003824

APD0003812

APD0003809

APD0003810

 APD0003811

ad2bec92-e346-431f-b74a-68cc5ca9f853

27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). EGLISE ST-PIERRE

0e977601-1aaf-4c7c-b351-03e35f47439c

 27 MARS 1917. CHAUNY (AISNE). EGLISE

eglise Chauny

Chauny,_Aisne

DestructionChaussee

DestructionSoudiere

HotelDeVille_1917_1200pix

Th_tre_1917_1200pix_j_converted

 APD0003832

APD0003830

Voir le lien : 

http://www.ville-chauny.fr/ville_chauny_web/FR/Accueil.awp?page=35&m=304.124