Mots clés :

Proyart, Castelnau, monument aux morts, arc de triomphe, Gourdon, Poilus, Croix de guerre, bataille de la Somme, casque Adrian, inauguration, 

Lire les articles :

 Monuments aux morts en France.

 Des poilus dans le catalogue des fondeurs

 Maxime Réal del Sartre, sculpteur de monuments aux morts

 

C'est à Proyart, petit village de la Somme de 700 habitants

que se situe le monument aux morts le plus cher de France.

Présentation

Proyart est une commune française, située dans le département de la Somme et la région Picardie. 

Proyart a une population de 697 habitants en 2016 (625 habitants en 1911), avec une densité 52 hab./km² et une superficie de 986 ha.

Les habitants de Proyart sont les Proyartais et les Proyartaises.

Proyart se situe à une altitude maximum de 93 mètres.

Proyart pendant la Grande Guerre

L'une des premières batailles de la Première mondiale a lieu à Proyart le 29 août 1914, où 20.000 soldats français s'opposent à 80.000 Allemands, permettant de ralentir l'offensive allemande sur Paris.

Cette bataille, où 3.000 soldats meurent, met en évidence l'inadaptation du service français de santé dans son organisation précédant la guerre, qui se révèle incapable de soigner les blessés et nécessite l'aide spontanée de nombreux civils. À la suite de cette bataille, l'armée allemande et l'armée française se déplacent en même temps vers l'est du Bassin parisien où a lieu la bataille de la Marne.

La commune se trouve dans la zone des combats de la bataille de la Somme, en 1916.

En 1918, Proyart est de nouveau victime des combats : les Allemands ont lancé le 21 mars l'offensive du Printemps et occupent de nouveau l'ensemble du plateau du Santerre. Ils enterrent leurs morts dans un cimetière, au nord du village. Proyart est finalement libérée le 9 août 1918. Après le conflit, le cimetière allemand, aménagé, devient le cimetière militaire allemand de Proyart.

La commune est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le 27 octobre 1920.

Elle a également été décorée de la Croix de guerre 1939-1945 le 11 novembre 1948.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Proyart

Le monument aux morts

Le monument aux morts de Proyart ainsi que le terrain sur lequel il est édifié ont été offerts à la commune, en septembre 1924, par M. Edgar François, industriel, dont le fils avait été tué à la guerre. Une inscription à l'intérieur d'une des arcades en fait mention : "Monument offert à la commune de Proyart en souvenir de M. et Mme François-Normand". Comme le précise une autre inscription, des dons de la commune de la ville de Cognac, marraine de guerre, ont complété cette donation.

Construit dans l'axe de la demeure des donateurs, dans le prolongement du jardin, ce monument est sans aucun doute l'ensemble le plus imposant qui ait été édifié dans le département pour rendre hommage aux morts de la Grande Guerre.

Il présente la forme d'un arc de triomphe monumental sous lequel est placée la statue d'un soldat posant fièrement son pied sur un casque ennemi. Les piliers marquant l'entrée sont ornés de médailles militaires et couronnés par des casques.

Monum Catalog Gourdon

 

Marbreries générales monuments aux morts

Cet ouvrage, tel qu'on peut le voir sur leur catalogue, a été fourni clés en main par les marbreries Gourdon de Paris, pour la somme de 320.000 francs (environ 320.000 euros)

Sur les faces latérales de l'arc, deux bas-reliefs en bronze représentent les soldats aux aguets puis à l'attaque ; deux autres bas-reliefs en calcaire symbolisent, l'un, la scène "Le Départ ", l'autre "La France reconnaissante". 

Le matin du 28 septembre 1924 eut lieu la bénédiction du monument, suivie par la cérémonie civile l’après-midi. Gendarmes, sapeurs-pompiers, fanfare, enfants des écoles, officiels, anciens combattants et groupes allégoriques formaient le cortège qui parcourut les rues du village, ornées d’arcs de triomphe et de guirlandes de roses. 

Devant le monument, après l’appel solennel des noms, suivirent les discours des diverses personnalités dont celui du général De Castelnau qui combattit les Allemands dans la Somme à la tête de la 2ème armée. 

La presse locale salua avec enthousiasme cet Arc de triomphe. Ainsi le Journal d’Amiens du 25 septembre 1924 l’évoquait en ces termes : « On s´est souvent plaint de la banalité et de la pauvreté artistique des monuments élevés en maints villages français à la mémoire de leurs morts de la grande guerre. C´est là un reproche qu´on ne pourra faire sans injustice au grandiose arc de triomphe édifié à Proyart ». 

Le bas-relief de marbre représentant le « Départ » fut jugé « profondément émouvant » la scène allégorique de la « France reconnaissante » d´une exécution parfaite. Les drapés sont d´une harmonieuse élégance. La physionomie de la jeune femme qui personnifie la France est d´une sereine beauté ».  

https://www.monumentsauxmorts1418somme.com/blogs/l-arc-de-triomphe-de-proyart/ 

Sont inscrits sur le monument le nom de 26 Poilus et de 6 civils.

Description

 

Inventaire général du patrimoine culturel

édifice / site

Monument aux morts de la Guerre de 1914-1918 et de la Guerre de 1939-1945

localisation

Picardie ; Somme ; Proyart

aire d'étude

Somme ; Chaulnes

dénomination

monument aux morts

objets mobiliers

 

époque de construction

1er quart 20e siècle

année

1924

auteur(s)

Gourdon U. (marbrier)

historique

Ce monument de taille exceptionnelle, en forme d'arc de triomphe, a été offert avec le terrain qu'il occupe par M. et Mme Edgard François : il a été construit dans le prolongement du château des donateurs. Le conseil municipal reçut ce don en septembre 1924. Le monument a aussi bénéficié du soutien de la ville de Cognac, marraine de guerre de Proyart. Il fut inauguré le 28 septembre 1924 par le général de Castelnau, qui avait commandé l'armée de la Somme de septembre 1914 à août 1915. Bien que modèle du catalogue Gourdon, il est resté unique en France du fait de son coût élevé, 320.000 francs. L'accès au monument est marqué par un muret de pierre avec des piliers portant un décor de fonte : une croix de guerre en applique et un décor sommital en ronde-bosse représentant un casque posé sur un drapeau et une couronne de laurier.

gros-oeuvre

calcaire ; pierre de taille

décor

sculpture ; fonderie ; sculpture (étudiée dans la base Palissy) ; fonderie (étudiée dans la base Palissy)

représentation

couronne végétale ; croix de guerre ; armoiries, couronne, couronne végétale : palme, laurier, chêne, croix de guerre ; femme, couronne végétale

 

sujet : couronnes de chêne et laurier, support : piliers de l'arche ; sujet : croix de guerre, support : listes de morts appliquées sur les piliers ; sujet : armes de la ville de Proyart couronnées et encadrées d'une couronne végétale en palme, laurier et chêne à laquelle est accrochée la croix de guerre, support : clef de l'arche ; sujet : deux victoires ailées tenant des couronnes de chêne et laurier autour des armes de Proyart, support : écoinçons de l'arche

dimensions

h = 900 ; l = 700 ; la = 320 hauteur : 11 m

propriété

propriété de la commune

type d'étude

enquête thématique régionale (Monuments aux morts de la Somme)

rédacteur(s)

Guerrini Dominique ; Guerrini Jean-Etienne ; Forstel Judith

référence

IA80000057

 

© Inventaire général

enquête

1990

date versement

1997/06/02

date mise à jour

1999/08/30

 

Contact service producteur

service producteur

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57

voir aussi

Itinéraire du patrimoine

Photographies anciennes

 Proyart6

Proyart8

Proyart

Proyart1

Proyart31

Photographies récentes

Proyart2

 Vue générale

Proyart26

Les piliers marquant l'entrée sont ornés de la Croix de guerre,

couronnés par des casques Adrian.

Proyat7

 Proyart28

 Proyart37

 Proyart3

 Poilu vainqueur armé, le pied sur un casque à pointe

 Proyart24

 Proyart 27

Les bas-reliefs ornant le monument sur la façade et les côtés, représentent des symboles :

  • le départ en marbre de Carrare,
  • la France reconnaissante en marbre de Carrare,
  • des scènes du front en bronze.

 Proyart23

 Poilus à l'assaut

Proyart22

 Poilus dans les tranchées

Proyart20

 Le départ

Proyart21

 La France reconnaissante

Inauguration du monument, 28 septembre 1924 

Proyart39

Proyart36

Proyart Castelnau

Proyart inauguration 1

Proyart34

Proyart33

Proyart32

Le matin du 28 septembre 1924 eut lieu la bénédiction du monument, suivie par la cérémonie civile l’après-midi.Gendarmes, sapeurs-pompiers, fanfare, enfants des écoles, officiels, anciens combattants et groupes allégoriques formaient le cortège qui parcourut les rues du village, ornées d’arcs de triomphe et de guirlandes de roses.

Devant le monument, après l’appel solennel des noms, suivirent les discours des diverses personnalités dont celui du général De Castelnau qui combattit les Allemands dans la Somme à la tête de la 2ème armée.

 Proyart29

Echo de Paris 29 Sept 1924-1

Echo de Paris 29 Sept 1924-2

 

Echo de Paris 29 Sept 1924-3

Echo de Paris 29 Sept 1924-4

Echo de Paris 29 Sept 1924-5

L'Echo de Paris, 29 septembre 1924