Mots clés :

Armistice, Auguste Thin, Médaille commémorative, citadelle de Verdun,soldat inconnu, Verdun.

Dès 1916 le président de la section locale du Souvenir français de Rennes propose qu’un soldat français à l’identité « inconnue » soit inhumé au Panthéon pour y représenter ces milliers d’hommes privés de sépultures. Ce projet aboutit quatre ans plus tard, avec la loi, votée à l’unanimité des députés le 8 novembre 1920, qui ordonne « la translation à Paris et le dépôt à l’Arc-de-Triomphe des restes d’un soldat inconnu mort pour la France au cours de la grande guerre ».

Panthéon ou Arc de Triomphe ? 

Sous la pression, le gouvernement accepte la panthéonisation le 2 novembre et le projet de loi est examiné à la Chambre le 8 novembre. Mais dans la presse, comme dans les rangs de l’assemblée, le Panthéon est loin de faire l’unanimité, d’autant qu’y est déjà prévue le 11 novembre l’inhumation du cœur de Gambetta pour commémorer le cinquantenaire de la troisième République. La droite, suivie par une grande partie de l’opinion, estime que la place du Soldat inconnu n’est pas au Panthéon, mais que, représentant de tous les combattants morts pour la patrie, représentant du sacrifice national, il doit être enseveli à l’Arc de Triomphe.  À la fin d’une séance particulièrement tumultueuse, l’organisation de la cérémonie est enfin fixée : ce sera bien l’Arc de Triomphe, mais le cortège, qui réunira Gambetta et le Soldat inconnu fera d’abord une halte au Panthéon. 

Deux jours avant la cérémonie, huit cercueils issus des différents secteurs de l’ancienne « zone des armées » sont rassemblés dans la citadelle de Verdun. Le ministre des Pensions, André Maginot, désigne un caporal pour choisir une des huit dépouilles en déposant un bouquet sur le cercueil. Le 11 novembre, la procession des deux reliques quitte la place Denfert Rochereau. Le cercueil du Soldat inconnu est entouré d’une famille fictive représentant les familles endeuillées et suivi par une dizaine de milliers de soldats de chaque arme. Le cortège traverse Paris jusqu’à l’Arc de Triomphe, en s’arrêtant, comme prévu, au Panthéon. À la fin de la journée, le cercueil est emmené dans une pièce à l’intérieur de l’arche où il restera jusqu’à l’inhumation du 28 janvier 1921.

Flamme du souvenirLa Fr a ses morts 1985

Timbre émis en 1985

Le rapporteur du projet, Georges Maurisson déclara :

« Fut-il le plus humble des citoyens, ouvrier ou patron,

paysan ou bourgeois, illettré ou savant, patricien ou plébéien,

qu’importe, pour tous il sera le plus grand »

Tombeau du soldat inconnu

 

Soldat inconnu poème

Choix du soldat inconnu

Le ministère de la guerre de l’époque donna pour mission à chacun des huit généraux commandants les secteurs les plus meurtriers tenus pendant la guerre (Artois, Champagne, Chemin des dames, Flandres, Ile de France, Lorraine, Somme et Verdun) de « Faire exhumer dans un endroit qui restera secret, le corps d’un militaire, dont l’identité comme française est certaine mais dont l’identité personnelle n’a pu être établie ».

Le 9 Novembre 1920, les huit corps sont exhumés, transférés dans des cercueils et acheminés à Verdun.

Le 10 Novembre 1920, un soldat, pupille de la nation, fils d’un soldat mort pour la France, Auguste Thin, déposa un bouquet d’œillet rouge et blanc sur l’un des cercueils, désignant de cette façon le soldat inconnu.

Soldat inconnu à Verdun

 

Si Verdun devient le pivot de la défense du secteur c’est surtout grâce à sa citadelle, et tout particulièrement aux 4 km de galeries creusées sous 16 mètres de roches, entre 1886 et 1893. Cette partie souterraine de la citadelle, équipée d’immenses dortoirs, d’entrepôts et de multiples services – boulangerie, infirmerie, central téléphonique et télégraphiste…. – se mue, durant la bataille, en une véritable ville souterraine à l’abri des bombardements. C’est dans ce lieu devenu emblématique que le président de la République vient honorer la ville héroïque en septembre 1916 et que s’effectue, le 10 novembre 1920, le choix du soldat inconnu.

 

Caporal Thin

Auguste Thin

Témoignage d'Auguste Thin :

Il me vint une pensée simple. J'appartiens au 6 ème corps. En additionnant les chiffres de mon régiment, le 132, c'est également le chiffre 6 que je retiens. Ma décision est prise ; ce sera le 6 ème cercueil que je rencontrerai.

Le 11novembre 1920, le cercueil est porté au Panthéon où le président de la République Raymond Poincaré prononce une allocution. Le cercueil est ensuite placé sur la prolonge d'artillerie d'un canon de 155 et prend place dans le cortège derrière le char transportant l'urne contenant le cœur de Gambetta. L'ensemble se dirige vers l'Arc de Triomphe après avoir traversé les rues de Paris et remonté les Champs Elysées.

Gambetta soldat inconnu

Char du soldat inconnu

Arrivée du cercueil

 Mise au tombeau soldat inconu

Descente du cercueil du soldat inconnu

Dalle du tombeau soldat inconnu

L’inhumation officielle du soldat inconnu s’est déroulée le 28 Janvier 1921 en présence du gouvernement français au grand complet ainsi que des maréchaux de l'époque et du premier ministre britannique.

Lire le document :

11 Novembre

11 Nov 1920

Le 11 Novembre 1923, la première flamme fut allumée par le Ministre de la Guerre André Maginot à la tête de la tombe.

Soldat inconnu

Journaux du 20 Novembre 1920

ggg

Article du journal Le Matin

Soldat inconnu Le Peit Journal

Article du journal Le Petit Journal

Lire le document :

Le 11 Novembre

Il existe des tombes du soldat inconnu dans de nombreuses villles à travers le monde, notamment à Londres (dans l'abbaye de Westmister), Bruxelles (la Collone du Congrès), Ottawa, Washington, Rome et Moscou.

Voir le lien :

http://chris59132.canalblog.com/archives/Armistice

En france, le 11 Novembre devint jour férié en 1922.

La citadelle de Verdun

  Verdun citadelle1

 Verdun Citadelle2

 Médaille commémorative, du 11 novembre 1920

Médaille

 Transfert de la dépouille du soldat inconnu sous l'Arc de triomphe.

 Le Petit Journal Héros inconnu

Le Petit Journal, 07 Novembre 1920

Soldat inconnu Belge

Tombe soldat inconnu belge

Soldat inconnu Britannique

Tombe soldats inconnu GB

Traduction de la dernière phrase :

Il fut enterré parmi les rois parce qu’il avait honoré dieu et contribué à l’édification de son royaume 

A l’entrée ouest de l’Abbaye de Westminster, la chapelle de Sainte-Croix abrite une tombe vénérée où repose un soldat inconnu. Il représente les milliers d’hommes et de femmes qui ont donné leur vie au cours de la première guerre mondiale, pendant qu’ils servaient les forces armées du Commonwealth. Cette tombe symbolise la vaillance et le sacrifice de tous ceux qui sont tombés au champ d’honneur pour la cause de la liberté.

Les funérailles eurent lieu le jour anniversaire de l’Armistice, le 11 novembre 1920. Le roi Georges V et ses trois fils marchaient derrière la prolonge d’artillerie qui portait le cercueil. Les porteurs honoraires comprenaient les chefs de la Royal Navy, de l’armée britannique et de la Royal Air Force. En route vers l’abbaye, le cortège funèbre s’arrêta à Whitehall où le roi dévoila un cénotaphe dédié aux « Glorieux Morts ». La dépouille du soldat inconnu fut ensuite déposée à l’Abbaye de Westminster dans un caveau et recouverte de terre provenant des champs de bataille qu’on avait transportée dans cent sacs.

 

http://aufildesmotsetdelhistoire.unblog.fr/2009/04/10/le-soldat-inconnu-britannique/