Mots clés :

Alsace, Alsace -Lorraine allemande, constitution de l'Alsace-Lorraine 1911, détresse de 1870, frontière 1871, la revanche, le second reich, traité de Francfort, l'affaire de Saverne, dépêche d’Ems, Günther von Forstner.

Rappel : la guerre de 1870-1871 :

• 19 juillet 1870 : La France déclare la guerre aux Etats allemands dominés par la Prusse.

Aux origines immédiates du conflit se trouve la candidature d’un Hohenzollern, cousin du roi de Prusse, au trône d’Espagne. Le 13 juillet 1870, après son entrevue avec l’ambassadeur de France, Benedetti, le roi de Prusse, Guillaume Ier envoie d’Ems une dépêche à Bismarck confirmant le désistement de son cousin. Bismarck déforme la nouvelle en cherchant à offenser la France. Il publie la « Dépêche d’Ems » en faisant croire que le roi de Prusse avait refusé de voir l’ambassadeur de France. Cette ruse est un moyen d’exciter le nationalisme allemand et de lutter contre le particularisme des Etats du sud refusant de se placer sous commandement prussien sauf en cas de guerre.

• Août-septembre 1870 : occupation de l’essentiel des territoires alsacien et lorrain, malgré de nombreux combats : Wissembourg, Froeschwiller, Spicheren, Forbach, Freyming, Borny, Rezonville, Gravelotte et Saint-Privat, Noisseville.

• 2 septembre 1870 : capitulation de Napoléon III avec son armée à Sedan.

• 4 septembre 1870 : à Paris, proclamation de la République et formation d’un gouvernement de la Défense nationale qui poursuit la guerre.

• 27 septembre 1870 : Après cinquante jours de bombardement par l’artillerie, Strasbourg capitule.

guerre franco all 870

 

unité all

Histoire de France et notions sommaires d'histoire, Albert Malet 1920

Alsace hier demain

 Le traité de Francfort, 10 Mai 1871

Traité de Francfort 1 Mai 1871

 Traité de francfort

L’Alsace et une partie de la Lorraine sont cédées au Reich (1,7 millions d’habitants ; 2,6% du territoire national) et deviennent une terre d’Empire (Reichsland), propriété commune de tous les Etats allemands de l’Empire.

L’article 2 du traité de Francfort spécifie que les Alsaciens Lorrains désirant conserver la nationalité française doivent s’installer en France avant le 1 Octobre 1872.

Le nombre exact de ceux qui émigrèrent est discuté (de l’ordre de 130 000 personnes). Certains ont opté pour la France, d’autres se sont installés en Algérie ou en Amérique.

Les émigrants sont surtout originaires de villes de plus de 4 000 habitants et appartiennent au milieu des ouvriers, des artisans et de la bourgeoisie. Cette émigration se poursuit sur toute la période et concerne notamment les jeunes gens avant leur seizième année pour éviter de servir dans l’armée allemande.

Ces départs sont compensés par une importante immigration allemande (1 million de personnes environ sur 40 années), traduisant une volonté de germanisation (volonté d’imposer la civilisation et le caractère allemands) du Reichsland qui s’appuie par ailleurs sur l’école et l’armée. En effet, dès 1871, l’école primaire en langue allemande est obligatoire (sauf dans les régions francophones) et en 1872 le service militaire obligatoire dans l’armée allemande est introduit. Des dizaines de milliers de jeunes Alsaciens et Lorrains s’engagent alors dans la légion étrangère pour y échapper.

En 1875, 40.000 allemands ont immigrés en Alsace-Loraine.

A la fin du  Reichsland, les Allemands représentent, en Alsace, un peu plus d’un habitant sur dix, tandis qu’en Lorraine annexée,  où l’afflux est bien plus important, un habitant sur quatre est allemand.

Snd Reich

 En Alsace

subitement a Berlin

Le Petit Journal, le 21 Juillet 1871

Lire le document :

le traité de Francfort

unité all 1871

 

signature traité francfort 1870

 

Le Miroir, 6 avril 1919

 

miroir 16 03 19

 

monument 1871

 

Traité de Francfort par zislin

 Dessin de Zislin

La patrie all comprend

L'Alsace-Lorraine allemande

Frntières NE 1911

Alsace av 1914

 

L’Alsace-Lorraine est divisée en trois districts (Bezirk) : la Haute Alsace avec comme chef-lieu Colmar, la Basse Alsace avec comme chef-lieu Strasbourg et la Lorraine avec comme chef-lieu Metz. A la tête de chaque district est nommé un président (Bezirkspräsident). Le gouvernement est confié à un ministère dont le siège est à Berlin. L’empereur délègue ses pouvoirs à un président supérieur Oberpräsident).

L’Alsace-Lorraine a donc un statut particulier. En effet, les autres Etats de l’Empire disposent d’un souverain et d’une constitution propres. 

  • 1er février 1874 : première élection de députés au Reichstag (Assemblée nationale) au suffrage universel masculin. Les quinze députés alsaciens-lorrains élus sont des « protestataires » qui renouvellent la protestation de 1871 au Reichstag.
  • 29 octobre 1874 : le Reichsland Elsass-Lothringen obtient une Délégation régionale (Landesausschuss) qui est un embryon de parlement aux pouvoirs limités (elle n’a qu’un rôle consultatif).
  • 1877 : Nouvelle élection au Reichstag. Cinq députés « autonomistes » sont élus à côté des députés protestataires.
  • 1er octobre 1879 : le rôle du Landesausschuss est accru. Le président supérieur est remplacé par un Statthalter qui a à la fois les attributions du chef de l’Etat et celles du chancelier qu’il représente.
  • 1893 : Nouvelle élection au Reichstag. Il n’y a plus qu’un seul député protestataire (deux socialistes, sept cléricaux (proches du Zentrum (centre catholique) et cinq « Ralliés » à l’annexion.
  • 26 mai 1911 : Guillaume II octroie au Reichsland une Constitution. L’empereur reste représenté par le Statthalter mais le pouvoir législatif est dévolu à deux chambres : une chambre élue au suffrage universel masculin et une chambre haute dont les membres sont choisis par l’empereur et qui peut annuler les décisions de la première. Le Reichsland reste donc sous le contrôle étroit du Kaiser (l’empereur).
  • 31 juillet 1914 : face à l’imminence de la guerre, l’Allemagne décrète l’état de danger de guerre (Kriegsgefahrzustand) qui suspend l’application de la Constitution de l’Alsace-Lorraine et instaure l’é tat de siège.Une dictature militaire est mise en place (un tel régime ne sera installé nulle part ailleurs en Allemagne), le Reichsland devient une zone d’opération militaire et un glacis militaire avec la construction de forteresses et de casernes.

La menace de guerre conduit l’Allemagne à décréter dès le 31 juillet 1914 l’état de danger de guerre. L’Alsace-Lorraine est dès lors soumise à un régime de dictature

militaire. Les libertés sont supprimées, les réunions publiques sont interdites, les journaux sont censurés (les quotidiens francophones ou francophiles sont supprimés et remplacés par des organes pro-allemands). L’administration civile est soumise aux autorités militaires. La police peut arrêter n’importe qui sans justification. Près de 5 000 personnes suspectes de sympathie française sont arrêtées et déportées. Toute activité jugée anti-allemande (Deutschfeindlichkeit) est sévèrement réprimée.
De lourdes suspicions quant à la fiabilité de sa population pèsent donc sur l’Alsace-Lorraine à la veille de la guerre et mettent en cause l’octroi de la Constitution de 1911 destinée à faire évoluer le Reichsland vers une plus grande autonomie à l’image des autres Länder (régions) du Reich.

  Alsace pop 1911

 Carte N-E 1919

Carte Als Lorraine 1919

Les 2 cartes çi-dessus datent de 1919.

Alsace pop2

 Alsace Petit Journal

Carte frontières du Rhin

 Alsace Lorrainne 1913

Lire le document :

Constitution de l'Alsace-Lorraine 1911

 récoltes alsace 1911

 als pantalons rouges

als pantalons rouges1

 Il faudra se sacrifier sans merci et marcher sus les pantalons rouges.

Population Mulhouse

 Alsace -Lorraine sous le régime all 

Industrie Alsacienne 1910

L'affaire de Saverne

Le 6 novembre 1913, deux articles de l’ « Elsässer » et du « Zaberner Anzeiger » rapportent que le jeune lieutenant du 99e régiment d’infanterie, Günther von Forstner, a traité les Alsaciens de voyous. Cette affaire s’ébruite et est suivie de trois semaines d’émeutes et de provocations abondamment relatées par la presse européenne et entraînant une crise politique au sommet de l’Empire entre civils et militaires. Le 7 novembre, la population savernoise manifeste devant le domicile de von Fortsner. Le 9 novembre, la foule manifeste aux cris de « Vive la France », « Vive la République » et entonne la Marseillaise.
Le 28 novembre, des mitrailleuses sont disposées sur la place du château. Une trentaine de Savernois sont arrêtés. De fait, Saverne est en état de siège à l’indignation des autorités civiles. Pour calmer les esprits, le 99e régiment est déplacé à Bitche et von Forstner est jugé et condamné à 43 jours de prison pour avoir frappé un infirme à coups de sabre. Il est néanmoins absout en appel. L’affaire de Saverne signe l’échec de quarante ans de politique de germanisation et annonce la reprise en main de l’Empire par les militaires.

Les incidents en Alsace

 

 

incident en alsace1

affaire de saverne1

affaire de saverne2

affaire de saverne3

affaire de saverne4

affaire de saverne5

 Affaire de Saverne7

 

Voir l'article, La France en 1913 :

http://87dit.canalblog.com/archives/2014/05/09/29834980.html

 

La revanche côté français

  Alsace Libérée    Carte Lorraine

 Détresse 70 espoir 14

P1060954

P1060952   P1060953

Liens à visiter :

ftp://ftp.bnf.fr/Annexion Alsace-Loraine 1871-1914.pdf

ftp://ftp.bnf.fr/Alsace-Lorraine, terre de France.pdf

http://www.crdp-strasbourg.fr/histoire Alsace.pdf

http://www.crdp-strasbourg.fr/le temps du Reich.pdf 

http://archives.bas-rhin.fr/

http://www.crdp-strasbourg.fr/'Alsace entre 1871 - 1914

http://www.memorial-alsace-moselle.com/f/fiches/version_illustree.pdf

http://archives.strasbourg.fr/Pdf/atelier/expovirtuellebelepoque.pdf

http://herald-dick-magazine.blogspot.fr/2014/10/heraldique-et-art-nouveau-vers-1900.html

L'Assiette au Beurre, la contrefacon allemande N°559 du 30 décembre 1911

Contrefacon allemande 1

 Contrefacon allemande2

Voir le document :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1049986p.item

 l'Alsace à travers les ages

Voir les liens :

http://gallica.bnf.fr/L'Alsace à travers les âges

http://www.crdp-strasbourg.fr/data/histoire/1GM_combats/alsace_avant_conflit.php?parent=61

 

Voir l'article sur la germanisation de l'Alsace :

http://87dit.canalblog.com/archives/2016/08/10/34173696.html