Mots clés :

Albert 1 er, armée belge, Antoine Fonck, défense de Liège, Général Leman, Louvain, Charleroi, Malines, Anvers, Dinant, Sainte-Adresse, Belgique, grosse Bertha.

Quelques dates marquantes d'août 1914 :

  • 4 Août, l'armée allemande viole la neutralité belge et traverse la frontière.
  • 7 Août , attaque de la ville fortifiée de Liège. 10.000 habitants fuient vers le nord et l'oeut.
  • 20 Août, prise de Bruxelles.
  • 25 Août, prise de Louvain; La ville brûle pendant 3 jours. Le centre ville est détruit, la bibliothèque incendiée.
  • 24-25 Août, les zeppeling allemands bombardent Anvers.

Lire le fichier :

Chronologie Août 1914

En ce mois d'août, les allemands tuèrent 6.000 civils en Belgique et dans le nord de la France.

  • 20 Août, 100 civils massacrés à Andenne.
  • 21-23 Août, 674 civils massacrés à Dinant.
  • 22 Août, 368 civils massacrés à Tamines.
  • 25 Août, 248 civils tués à Louvain.

Le 31 août 1914, la reine et ses enfants quittent Anvers à bord du ferry Jan Breydel pour l’Angleterre. Le bateau à vapeur est escorté par quatre navires de la Royal Navy. A bord se trouve une grande partie des réserves d’or de l’Etat belge.

Avancée all

Avancée allemande et retraite française en Août 1914

Légende avancée all

La famille royale 

Famille royale Belge

Le roi Albert 1 er, la reine Elisabeth et leurs enfants Léopold, Charles et Marie-José

Roi Albert Belgique

  Roi des Belges

L'armée belge

Forces belges en 1914

 Roi Albert et son armée

Armée belge3

Armée belge1

Infanterie belge au repos

Armée belges5

Antoine Adolphe Fonck.

Né à Verviers le 10 janvier 1883, magasinier au Grand Bazar de Liège, il s’engage comme volontaire en 1911 et devient cavalier au 2e Régiment de Lanciers à Liège. Le 4 août, il est mortellement touché au lieu-dit La Croix Polinard à Thimister, où un monument sera érigé à sa mémoire. Devenu un véritable héros de l’histoire nationale belge, son nom qui sera attaché à la caserne du 2e Régiment des Lanciers de Liège, qui sera renommée en son honneur : la Caserne Fonck.

A Fonck

Antoine Funck

Antoine Fonck 

Cavalier Fonck

Soldat Funck

 Ici est tombé Fonck

Voir le site :

http://www.bel-memorial.org/cities/Fonck

Mardi 4 Août 1914, la grande Allemagne envahit la petite Belgique.

 Au peuple Belge

 P1040918

Affiche publiée par L'Illustration
L'Allemagne demande la libre circulation sur les terres de Belgique.

 Le Soir 4 A 08 14

 Journal belge, Le Soir du 4 Août 1914

Ultilmtum all à la Belgique

Déclation de guerre all Belgue

Le sort en est jeté

Habitants de Liège

Voir la vidéo :

http://videos.lalibre.be/video/actu/14-18-une-armee-organisee/ 

19181208-Les_annales-018-CC_BY

 Le matin 6 08 1914

Le Matin, 06 Août 1914

Du 5 au 16 Août, la défense de Liège

La prise de la position fortifiée de Liège revêt donc une importance stratégique pour les Allemands, car elle empêche le passage de la Meuse et barre la route de Paris. En effet, la vallée de la Meuse forme à Liège un goulot qui doit permettre à l’armée allemande de franchir rapidement le fleuve. La ville de Liège est de plus traversée par une voie ferroviaire importante reliant l’Allemagne à la France et à Bruxelles. Liège est donc un important noeud de communication.

Dominant la ville de Liège, l’artillerie allemande prend position sur le plateau de Belleflamme et entame le pilonnage de la ville. De nombreux quartiers sont touchés : les quais du Barbou et de la Dérivation, le Mont Saint-Martin, la place de l’Université… La cathédrale de Liège est touchée elle aussi, mais les dégâts sont minimes. La panique s’empare des Liégeois.

Une compagnie de chasseurs allemands parvient également, dans la journée du 6 août, à atteindre le quartier général belge de la position fortifiée de Liège situé à Liège, rue Sainte-Foy, en passant entre les forts de Liers et de Pontisse. Elle est finalement repérée et mise en déroute, mais le général Leman, craignant une arrivée imminente des Allemands, préfère se retirer dans la citadelle de Liège, puis au fort de Loncin, commandé par le colonel Victor Naessens. Le commandement est désormais désorganisé suite à l’attaque, qui provoque l’abandon du bureau central des liaisons téléphoniques entre les forts. 

Persuadé que la ville de Liège est perdue, le général Leman ordonne à la 3e division d’armée, dirigée par le général Victor Bertrand, de se retirer vers la Gette pour rejoindre l’armée de campagne. Désormais, le rôle des forts liégeois est celui de « forts d’arrêt », dont le rôle est de freiner l’armée allemande dans sa progression. Refusant toutefois de capituler, malgré la demande de Ludendorff, le général Leman exclut toute évacuation du fort de Loncin, décidé à coordonner la défense des forts.
Le 7 août, les troupes allemandes pénètrent à Liège et s’emparent des ponts.

liège les forts

 Forts de Liège50

Forts de Liège51

Combats autour de Liège

Le Miroir, 23 Août 1914

Défense fortifiée de Liège

Prise de Liège

Les forts de Liège

Capture

Le Matin, 6 Août 1914

Belges repoussant des allemands à Liège

 

prise de liège

 

Prise de la Ville de Liège, carte postale illustrée allemande.

rue de liège 1914

Ce que les forts endurent

Ruines du fort de Loncin

Ruines fort de Loncin, Août 1914

Fort Gén Leman

Fort

Le Miroir, 13 Septembre 1914

Leman

Général Leman

 général lemen7

 Lettre de Leman

Voir la vidéo :

http://www.lalibre.be/actu/belgique/que-s-est-il-passe-le-4-aout-1914

Charger le document : 

http://images.library.wisc.edu/Chute de Liège.pdf

Voir le site : 

http://www.sambre-marne-yser.be/article.php3?id_article=13

Voir le document :

Liège héroïque

Vandales all à Liège

 Vandales all à Liège1

 Le Miroir, 20 Septembre 1914

 

Le bouchon de Liège

La résistance de Liège à l’invasion allemande de 1914 vaut à la Cité ardente d’être associée au mot « bouchon ».
Plusieurs cartes postales satiriques utilisent ainsi l’image du bouchon pour illustrer la défense liégeoise.
Le soldat allemand, tourné en ridicule, y est régulièrement victime de l’attaque du fameux bouchon de Liège.

bouchon de liège2   bouchon de liège1

 

Cartes postales satiriques illustrant la défense de Liège

 

Du 25 au 30 Août, le sac de Louvain

 

louvain 77

Louvain, reste de l'hôtel de ville

  Louvain bombardée

 Destruction de Louvain

Rines de Louvain 1914

Sac de Louvain rue Courte1

Charger le document sur les ruines de Louvain : 

http://www.europeana1914-1918.eu/Louvain

 Bombardement de Louvain

Bombardement de Louvain1

Le Miroir, 20 Septembre 1914

La Grosse Bertha

Si les forts ne sont pas en béton armé, ils sont tout de même prévus pour résister à des canons de 250 mm. Cependant, en 1908, l’état-major allemand demande à ses ingénieurs de concevoir des pièces d’artillerie capables de briser les 3 mètres de béton armé des forts français. Ces Kurze-Marine-Kanone 14 de 43 tonnes seront appelés aussi Dicke Bertha (Grosse Bertha), du nom de Bertha Krupp, l’unique héritière de la dynastie industrielle Krupp. En août 1914, le premier de ces obusiers est prêt, suivi dans les mois suivants par 11 autres exemplaires. Les obus de 420 mm pèsent 820 kilos, dont 140 kilos de charge explosive. La portée de tir de 14 kilomètres est bien supérieure à celle de l’obusier des années 1890.

La grosse Bertha

Artillerie All 420

Grosse Bertha50

La portée de la Grosse Bertha était de 20 km. La distance entre Liège et ses forts est inférieure à 10 km (voir carte).

Elle fit des dégâts considérables.

21 -23 Août 1914, bataille de Charleroi

De nombreux régiments bretons participèrent à cette bataille de Charleroi sous le commandement du général Defforges.

Général Defforges

19e division : général Bailly

UnitéCommandantRégiments
37e brigade Pierson 48e R.I. (Guingamp)
71e R.I. (Saint-Brieuc)
38e brigade Passaga 41e R.I. (Rennes)
70e R.I. (Vitré)
Elements divisionnaires   13e régiment de hussards (un escadron - Dinan)
7e R.A.C. (Rennes)

20e division : général Rogerie

UnitéCommandantRégiments
39e brigade Ménissier 25e R.I. (Cherbourg)
136e R.I. (Saint-Lô)
40e brigade de Cadoudal 2e R.I. (Granville)
47e R.I. (Saint-Malo)
Eléments divisionnaires   13e régiment de hussards (un escadron - Dinan)
10e R.A.C. (Rennes)
Réserves  

241e R.I. (Rennes)
270e R.I. (Vitré)
50e R.A.C. (Rennes)

Offensives all en Balgique

Episodes de la bataille de Charleroi

Turcos à Paris

Turcos blessés revenant de Belgique, Le Miroir du 13 Septembre 1914

Sous la puissance de feu inédite de l'artillerie allemande, l'armée française vit les heures les plus meurtrières de son histoire - près de 7000 soldats français sont tués le 22 août à Charleroi, presque 4000 entre le 21 et 23 août sur l'ensemble du front. La violence des combats n'épargne pas non plus les civils. Pour la première fois, les combats s'engagent dans les rues, les maisons, les usines. 

Les civils belges ont été directement touchés par les violences inouïes de la Grande Guerre. Dès août 1914, des hommes, des femmes, des enfants, pris au hasard, sont «massacrés» par les troupes allemandes à Andenne, Dinant, Tamines, Houdemont, Rossignol, Tintigny, etc. A l'issue de cette invasion, les Belges demeurent choqués et rongés par des sentiments d'injustice, d'impuissance, de révolte, de haine face aux «atrocités allemandes». 

Soldats allemands, français et belges s'affrontent dans des combats qui aboutissent à la mort d'au moins 20 000 d'entre eux et au recul de l'armée française à l'intérieur de ses frontières.

Voir les sites :

http://enenvor.fr/charleroi

http://gallica.bnf.fr/Charleroi, Fleury-Lamure

http://www.sambre-marne-yser.be/Charleroi

Bataille de Charleroi

Ce que les allemands ont osé détruire

 Ce que les all ont osé détruire

 Ce que les all ont osé détruire2

 Ce que les all ont osé détruire

 Le Miroir, 13 Septembre 1914

 Malines Cathédrale

Malines cathédrale bombardée

 Malines cathédrale bombardée1

Le Petit Journal 8 11 1914

 Le Petit Journal, 08 11 1914

Leur façon de faire la guerre

Leur façon de faire la guerre, 23 août 1914.

L'llustration, dessin de Georges Scott

 Anvers bombardée, 24 Août - 2 Septembre 1914

Dans la nuit du 24 au 25 août 1914, un Zeppelin lâche une dizaine de bombes sur la ville d’Anvers. L’image montre les endroits atteints par les obus. Au total, 12 personnes perdront la vie, et 40 autres seront blessées.

L’indignation est grande, notamment parce que le Palais royal situé sur le Meir était manifestement ciblé. Par mesure de sécurité, les enfants du roi Albert et de la reine Elisabeth seront emmenés quelques jours plus tard en Angleterre.

Bombardement Anvers

 Lieux des bombardements sur Anvers 

 Zeppening Anvers 1914

 Anvers Aout 1914

 Anvers sous le feu allemand

Anvers1 Aout 1914

Autres destructions en Belgique

Namur rue des brasseurs

Dinant détruit

Dinant 1914

Voir le lien :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/Dinant

La Belgique à feu et à sang

Belgique a feu et à sang

Voir ce document :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63148199/f1.image.r=

 Hommage de la France au peuple belge 

Liège est décorée de la légion d'honneurCliquer sur l'image pour un agrandissement

 La France décorant la Belgique de la légion d'honneur

Vaillants soldats belges

 Vous avez fait, oui, lentement

Dix contre mille, une retraite

Devant le sinistre allemand

Afin que la France soit prête.

 

Voir l'article sur Sainte-Adresse, capitale de la Belgique :

http://87dit.canalblog.com/archives/2015/08/16/32485076.html 

 

St Adresse Ville

1. boîte aux lettres belge-

2. immeuble Dufayel, siège du gouvernement belge

3. statue du Roi Albert 1er inaugurée le 4 septembre 1938

4. vue générale de sainte-Adresse.

Voir les liens : 

La Belgique entre 1900 et 1950 : 

http://m.labonneinfo.wikeo.be/la-belgique-entre-1900-et-1950.html

http://www.liegeexpo14-18.be/docs/Liegedanslatourmente-dossierpedagogique-FR.pdf

http://www.tintigny.be/histoire/1914-1918/L%27InvasionAllemande.htm#_ftnref95

http://deredactie.be/Grande Guerre

http://horizon14-18.eu/wa files/croisade.pdf

http://chris59132.canalblog.com/résistance belge

Bilan des pertes belge durant la Grande Guerre

La Belgique mobilisa 365.000 hommes pendant la Grande Guerre.

Les pertes s’élevèrent à environ 40.000 militaires (dont 9.000 Africains) soit 11 % des mobilisés et 23.000 civils.