Mots clés :

Culte du souvenir, Toussaint, devant les tombes, vies perdues, fêtes des morts, les tombes dans les blés. Poilus, gloire à nos poilus, morts pour la France, tombes, 

Bilan humain mondial :

9,4 millions de morts/disparus

 

Le Petit Journal culte du souvenir

 Culte du souvenir

 le-petit-journal-2-novembre-1919-coll-bdic_13537022634_o

 Le Petit Journal Héros inconnu

Le Petit Journal, 07 Novembre 1920

Pensons à nos morts

 Le culte du souvenir :

Pour qu'ils ne meurent pas une seconde fois.

 

LA PATRIE AUX SOLDATS MORTS


Vous ne reverrez plus les monts, les bois, la terre,
Beaux yeux de mes soldats qui n’aviez que vingt ans
Et qui êtes tombés, en ce dernier printemps,
Où plus que jamais douce apparut la lumière.
On n’osait plus songer au réveil des champs d’or
Que l’aube revêtait de sa gloire irisée ;
La guerre occupait tout de sa sombre pensée
Quand au fond des hameaux on apprit votre mort.
Depuis votre départ, à l’angle de la glace,
Votre image attirait et les coeurs et les yeux,
Et nul ne s’asseyait sur l’escabeau boiteux
Où tous les soirs, près du foyer, vous preniez place.
Hélas ! où sont vos corps jeunes, puissants et fous,
Où, vos bras et vos mains et les gestes superbes
Qu’avec la grande faux vous faisiez dans les herbes ?
Hélas ! la nuit immense est descendue en vous.
Vos mères ont pleuré dans leur chaumière close ;
Vos amantes ont dit leur peine aux gens des bourgs ;
On a parlé de vous tristement, tous les jours,
Et puis un soir d’automne on parla d’autre chose.
Mais je ne veux pas, Moi, qu’on voile vos noms clairs.
Vous qui dormez là-bas dans un sol de bataille
Où s’enfoncent encor les blocs de la mitraille
Quand de nouveaux combats opposent leurs éclairs.
Je recueille en mon coeur votre gloire meurtrie,
Je renverse sur vous les feux de mes flambeaux
Et je monte la garde autour de vos tombeaux,
Moi qui suis l’avenir, parce que la Patrie.

Émile Verhaeren, Les Ailes rouges de la guerre, 1916.Les morts de la guerre

 

  L'excelsior 01 11 1915

 La tombe du fils Broca

 La tombe du fils, dessin d'Alexis de Broca.

 Messe à Beauport

Le Flambeau, 17 juillet 1915

 Deuil de la GG

 Les hommes du jour, 7 décembre 1914

 ILN0-1914-1114-0014_1700

 Calvaire Soucez

 Le Miroir, 31 octobre 1915

 19161028-L'evenement_illustre__revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-001-CC_BY

 19161028-L'evenement_illustre__revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-002-CC_BY

 19161028-L'evenement_illustre__revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-003-CC_BY

L'Evénement Illustré, 28 octobre 1916

 19171103-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-001-CC_BY

19171103-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-003-CC_BY

19171103-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-002-CC_BY

L'Evénement Illustré, 03 novembre 1917

19100701-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-014-CC_BY

 19100701-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-015-CC_BY

 L'Evénement Illustré, 01 juillet 1917

 19160916-L__illustration-001-CC_BY

19101030-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-001-CC_BY


19101030-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-002-CC_BY

 Panorama 2 Nov

Le panorama de la guerre, 25 novembre1915

 le salut aux morts

 Le panorama de la guerre, 31 décembre 1914

Etranges tombes1

Etranges tombes2

Le Miroir, 17 janvier 1915

 19150731-L__illustration-001-CC_BY

 Les tomnres dans les blés

 

Des fleurs Toussainr

 L'Image de la Guerre, décembre 1916

19160520-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-001-CC_BY

19160520-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-005-CC_BY

 19170303-L'evenement_illustre-_revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-004-CC_BY

 L'Evénement Illustré, 03 mars 1917

 Sépulture canadienne

Canadiens enterrant leur mort

 19161028-L'evenement_illustre__revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-001-CC_BY

 19161028-L'evenement_illustre__revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-002-CC_BY

 19161028-L'evenement_illustre__revue_hebdomadaire__documentaire__artistique_et_litteraire-003-CC_BY

 L'Evénement Illustré, 28 octobre 1916

GG hommage aux morts

 Vitré 1919, des soldats viennent rendre hommage et se recueillir sur les tombes de leurs camarades.

GG messe St Anne

Les prélats bretons au monument aux morts.

Sainte-Anne-d'Auray

 Les dlaissés

 Respect à leur tombes   Toussaints

 

   Lire l'article sur le soldat inconnu :

http://87dit.canalblog.com/archives/2012/12/20/25960182.html

 

Lire l'article sur les monuments aux morts :

http://87dit.canalblog.com/archives/2015/07/13/32352029.html

 

LA VOIX DES MORTS 

Si de mélancolie, tout mon être se pâme, 

Lorsqu'une feuille morte apportée par le vent, 

Vient tomber à mes pieds ! Si j'évoque à la flamme, 

De l'âtre familier, mes espoirs décevants ! 

Si je suis triste enfin, c'est que la pâle automne, 

A fait place à l'été, sans que l'affreux fléau, 

Soit vaincu à jamais ! Et si le tocsin sonne, 

Alors mon âme pleure et se meure en sanglot ! 

J'entends les trépassés de leur voix sépulcrale, 

Exhaler leur martyr, pendant la sombre nuit, 

Tandis que diaphane et languissant et pâle, 

Mon être dédoublé. vers les ombres a fui ! 

Oh ! glorieuses voix, qui demandez vengeance, 

Contre vos vils bourreaux, contre vos assassins, 

Que de fois, vous entend-je ! Oh ! Voix de notre France, 

Lancinante élégie ! Œuvre inique des Huns ! 

Et si mon âme seule, en vibrant s'échevèle, 

Dans l'harmonie mystique où flottent les esprits ! 

C'est qu'elle se ronge. L'âme sœur viendra-t-elle ? 

Un monstre a immolé. mes parents, mes amis ! 

Et seule, ma pauvre âme, attend toujours l'aurore, 

Du jour libérateur, du jour trois fois béni, 

Ou planant dans la joie, elle verra s'éclore, 

La paix du genre humain, dans le clair infini.

                                                                       Marie Noël