Mots clés :

René Quillivic, Plozévet, kersanton, Coray, Bannalec, Carhaix, Plouhinec, Kersantite, Guiclan, Scaër, Loudéac, Quillivic, St-Pol de Léon, Fouesnant, Mémorial aux marins , pointe St-Mathieu Plougonvelin, Bretagne, 

 René Quillivic portrait    Portrait Quillivic5

 Quillivic atelier

Biographie

René Quillivic naît à Plouhinec en 1879, près de la baie d’Audierne, dans une famille de pêcheurs. Après la  mort de son frère en mer, il abandonne la pêche et devient charpentier de marine ce qui lui permet de s’initier à la menuiserie et à la sculpture sur bois. Le « tour de France » qu‘il entreprend le fait passer par le chantier de l’Exposition universelle de 1900 à Paris où il s’inscrit au cours du soir de l’Ecole des arts décoratifs. Il entre ensuite en 1903 dans l’atelier du sculpteur Antonin Mercié (1845–1916) à l’Ecole des beaux-arts. Ses premières oeuvres exposées au Salon des Artistes Français en 1905 puis au Salon des Indépendants en 1907 témoignent de son attachement à la Bretagne et de sa volonté de traiter des sujets inspirés par la vie quotidienne.

Après guerre il  sculpte de nombreux monuments aux morts, leur assignant une place tout à fait à part dans l'histoire de l'art, s'attachant moins à montrer le sacrifice du poilu mourant ou mort que l'évocation du sacrifice tel qu'il se reflète dans les yeux et dans l'attitude de tous ceux qui souffrent de ne plus avoir le disparu à leurs côtés, représentant par exemple un père à Plozévet, une mère à Carhaix, une sœur à Bannalec, une orpheline à Coray, le poilu disparu apparaissant quelquefois, mais comme par surcroît. 

A partir de 1919, on lui confie la réalisation de monuments aux morts (il en réalisera seize pour le seul département du Finistère).

Liste des monuments ayant la signature Quillivic :

  • Bannelec 29
  • Châteaulin 29
  • Douarnenez 29
  • Guiclan 29
  • Carhaix-Plouguer 29
  • Coray 29
  • Fouesnant 29
  • Ile-de-Sein 29
  • Pleumeur-Bodou 29
  • Plozévet 29
  • Scaër 29
  • Poullaouen 29
  • Loudéac 22
  • Pouhinec 29
  • Pont-Croix 29
  • Saint-Pol-De-Léon 29

En 1920, il devient directeur artistique à la faïencerie HB à Quimper où il cherche à renouveler les décors en puisant dans le vocabulaire de la broderie. Il développe aussi la commercialisation de réductions de sculptures. Son style est marqué par la volonté de donner une image moderne de la Bretagne. 

Il meurt à Paris en 1969.

René Quillivic

Le Télégramme, 11 novembre 2013

René quilliivic1

René quillivic1

René quillivic2

René quillivic3

René quillivic4

 René quillivic7

 René quillivic8

René quillivic10

 René quillivic11

 René quillivic12

 René quillivic13

René quillivic14

René quillivic15

 Statue des sonneurs

aout 2015 116

 Statue en bronze « Les Sonneurs« , réalisée en 1908 et érigée en 1937 à Plozévet.

Les sonneurs qui servirent de modèle en 1905 ne sont toujours pas identifiés avec certitude.

 Quillivic les sonneurs1

Quillivic les sonneurs2

La Bigouden et le buste de Georges Le Bail

Quillivic statues1

Quillivic statues2

 Granit de Bretagne : la kersantite, pierre des sculpteurs bretons

La kersantite, ou pierre de Kersanton (improprement appelé granite de Kersanton), est une roche magmatique filonienne, de composition proche du granite, de couleur sombre gris vert très foncé,  présentant un intérêt certain pour la sculpture, principalement celle à faciès sombre, qui a largement été utilisé dans l'architecture religieuse.

Propriété : la Kersantite est facile à tailler, mais plus la roche sera exposée à l'air, plus elle durcit et devient résistante à l'érosion.

Le Kersanton est largement utilisé dans l'architecture religieuse : calvaires bretons ( Plougastel-Daoulas; 1602-1604), porches d'église (Lampaul-Guimiliau; 1533, Le Folgoët ; 1423), gisant de saint Ronan à Locronan... Au 19e et 20e, il sert pour les habitations, les tombeaux et monuments aux morts, et les phares (Creac'h à Ouessant, le phare de l'Ile Vierge).

Voir les liens :

http://www.hgsavinagiac.com/article-31193678.html

le kersanton une pierre bretonne 

Localisation du kersanton

Kersanton localisation  Riviere Daoulas

 Le Kersanton

La kersantite (appelé à tort granit de Kersanton) est une roche que l'on trouve dans le Nord-Finistère, autour de la rade de Brest. Elle a un grain dense, une couleur gris sombre, presque noire sous la pluie, peu sensible à l'érosion.

Très rapidement en fait, au rythme de ses créations monumentales, la kersantite apparaît comme la roche symbolique de la commémoration bretonne, puisque très peu de matériaux sont aussi précisément inscrits dans le sol et dans l'histoire d'un pays, ainsi que dans la durée.  

Voir l'article :

 Monuments aux morts en Bretagne

Voir l'article :

Albert Bartholomé, sculpteur

 

Les œuvres de René Quillivic

Monument aux morts, Plouhinec (29)

MMonum Plouhinec1

Monum plouhidec8

Monum Plouhinec3

René Quillivic, a représenté ici sa propre mère sur le monument.

René Quillivic était originaire de Plouhinec.

Monument aux morts, Guiclan (29)

 29guiclanmam1_560d3970b9fe9

29guiclan1_560d38de21b41

 Monum Guiclan1

Ce monument est composé de trois faces.

Deux d'entre-elles sont couvertes des noms des victimes des 2 guerres mondiales du 20e siècle.
Sur la face avant, un grand bas-relief en kersantite sombre représente un couple de bretons affligés. Au dessus, un autre bas-relief montre le buste d'un soldat de profil.

Inauguration de monument en 1922. 

Monument aux morts, Scaër (29)

Monum Scaer2

Monum Scaer1

Monum Scaer Quillivic    Monum Scaer10

Monum Scaer4

Monum Scaer6

 Monum Scaer3

Colonne quadrangulaire avec la statue d'une bretonne avec coiffe d'un côté et un poilu au repos de l'autre côté.

Matériaux : granite Kersantite.

Le 16 mars 1919, le conseil municipal décida d'ériger un monument à la mémoire des quelque 400 combattants scaërois, morts durant le premier conflit mondial.

Marguerite Belleguic, qui tenait une buvette au pied de l'église, a été choisie pour poser pour le sculpteur. Son époux, Louis, fut porté disparu le 3 mai 1916.

Le monument aux morts fut inauguré solennellement le dimanche 14 août 1921, par deux élus officiers : le lieutenant-colonel du génie Henri Rodallec, conseiller général, et le commandant Joseph Croissant, maire.

Son coût global, d'après les Archives départementales, a été de 30.000 anciens francs (environ 33.000 €) dont 20.000 francs, pour les statues ! Une souscription publique a financé 16.810 francs et 12.500 francs avaient été inscrits sur le budget communal de 1921.

La Veuve de Scaër pleurant les héros de la commune : c'est le nom donné à cette statue représentant Marguerite Belleguic, au salon des Beaux-Arts de 1922. 

En 1925, le monument aux morts fut entouré d'une grille dont l'ouverture donna longtemps sur la rue J.-Jaurès, avant de faire un demi-tour il y a une trentaine d'années pour être dirigée vers la place de l'Église.

En 2010, le monument aux morts, dont les fondations devenaient instables, fut reconstruit entièrement par les services municipaux.  

Monument aux morts, Plozévet (29)

Quillivic menhie

  Monument aux morts plozevet

  Plougastel9

 Modèle : un vieil homme qui a perdu quatre fils et deux gendres à la guerre. 

 Monument aux morts, Coray (29)

Coray monum129coraymam_5ae1ed9fb5546

Monum Coray29coray1_5ae1ed7c6ee8c

 Coray monum229coray4_5ae1ed85eb27e

Monument avec la statue d'un poilu debout au repos et d'une bretonne avec feuilles de laurier à la main. 

Matériaux : 

Piedestal en granite, statues en Kersantite.

Inauguration en 1922. 

 Coray monum imauguration1

Coray monum imauguration2

Monument aux morts, St-Pol de Léon (29)

Monum St Pol2

Monum St Pol3

Monum St Po43

MonumSt Pol1

Quillivic St-Pol1    Quillivic St-Pol2

 Quillivic St-Pol3    Quillivic St-Pol4

 Parti pris de représenter la souffrance de la guerre plutôt que l'exaltation.

Au pied du soldat mourant se trouvent 4 femmes

(la fiancée, l'épouse, la mère, l'aïeule du défunt), en costume local.

Le soldat est en train de mourir.

L'ensemble monumental et commémoratif se compose de :

  • Un calvaire
  • Un mur en hémicycle qui présente les stations des chemins de croix
  • Fosse commune
  • Monument aux morts : le cénotaphe du soldat mourant. Réalisé par René Quillivic.

Le monument aux morts est en Kersantite.

Le monument aux morts fut inauguré le 21 mars 1920.

Monument aux morts, Loudéac (22)

Monum Loudéac inauguration

 Inaugurtion monum Loudéac

Monum Loudéac1

Monum Loudéac2

Le monument aux morts est taillé en kersantite sur un socle en granit de Huelgoat.

Inauguration le 8 octobre 1922.

Coût : 35.000 fr

Le monument aux morts est composé d'une stèle flanquée de deux statues représentant un poilu à gauche et une femme en habit traditionnel à droite. Une jeune Loudéacienne vivant à Paris, Cécile Ollitrault, a servi de modèle au sculpteur Quillivic (1879-1969) dans son atelier parisien.

Sur le socle se trouve une plaque reprenant le texte de la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789.

Monument aux morts, Fouesnant (29)

La petite ville de Fouesnant a compté 180 morts au cours de la première guerre mondiale (sur environ 3400 habitants). Parmi les Fouesnantaises ayant perdu plusieurs enfants au cours de la guerre, c’est Marie Jeanne Nézet qui fut choisie pour être le modèle du sculpteur breton René Quillivic en 1921 : elle y avait perdu trois fils et un quatrième fils ainsi que son gendre avaient été gazés. Ce monument aux morts de Fouesnant est sans doute le plus poignant et, à juste titre, le plus connu de ceux réalisés par Quillivic.

Le poème que lui a consacré Marcelle Duba en constitue la meilleure description :

C’est la vieille maman de la terre Bretonne,
Qui pleure sur ses fils tombés au champ d'honneur,
Visage buriné par l'âge et la douleur,
Que je veux saluer sous le ciel monotone.
Seule...Point de soldat ou d'ange qui claironne,
Monument sobre, unique et de telle valeur,
Qu'on admire en passant la femme et le sculpteur,
Déposant à leurs pieds une même couronne.
Adossée à l'église et face au cimetière,
Coiffe de deuil, debout, recueillie, en prière,
Marie Jeanne, mère immortelle de Fouesnant,
Du pays tout entier n'est elle pas l'image ?
Gravité, force et grâce, où l'esprit va glanant,
Des bois remplis d'oiseaux aux féeriques rivages.

http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=29058_1

Quillivic Fouesnant

Monum Fouesnant1

Monum Fouesnant3

Monum Fouesnant2

Monum Fouesnant4

Inauguration en 1920

Dés 1920, le comité en charge du "monument" decide que celui ci symbolisera les souffrances d'une mère fouesnantaise en costume de deuil dans une attitude de résignation et de prière.

Pour le modéle, le comité décide de choisir une mère qui a perdu plusieurs de ses enfants.

C'est Marie Jeanne Nézet qui est choisie. Elle a non seulement perdu trois de ses enfants (Jean, Pierre et Christophe) mais un autre fils, Yves a été gazé ainsi qu'un de ses gendres M. Bourhis. Ce dernier est par ailleurs revenu invalide, il a eu les pieds gelés au front.

Mémorial aux marins morts pour la France, pointe St-Mathieu Plougonvelin (29)

Pte St Mathieux 2018-1

 Pte St Mathieu 2018-2

 Mémorial pte St Mathieu

Le cénotaphe de la Pointe Saint Mathieu à Plougonvelin a été érigé en 1927. Il est dédié à la mémoire de tous les marins (militaires et civils) morts pour la France. L’ensemble mémorial est constitué notamment d’un cénotaphe dont les murs sont recouverts de photos des marins disparus. C’est un lieu de mémoire et de recueillement ouvert au public. L’association « Aux Marins » œuvre à la promotion du lieu, organise chaque année de nombreuses cérémonies et assure le lien avec les familles des disparus.

Cenotaphe pte st mathieu

Le projet retenu pour la stèle sera celui d’un sculpteur finistérien René QUILLIVIC : une stèle couronnée d’un buste de femme en coiffe de deuil. Elle incarne la douleur morale et la tristesse d’une mère ou d’une veuve de marin.

Cette stèle, inaugurée le 12 juin 1927 par Georges LEYGUES viendra enrichir l’histoire de ce site magnifique de la pointe Saint Mathieu.

Pte St Mathieux 2018-5 

  Stèle St mathieu     Pte St Mathieu tete

L’œuvre présente sur la pointe Saint-Mathieu, la figure de Mater Dolorosa couronnant la stèle, est inspirée d’études ayant pour modèle la mère du sculpteur, René Quillivic.

L’importance de la colonne, sa hauteur, 17 mètres, l’austérité du contexte, ultime pointe de terre face à l’océan, n’engagent ni à une proximité, ni à une intimité avec le personnage. Il est vrai qu’un hommage aux marins, à tous les marins disparus, dépasse l’échelle d’une commune, d’un simple cimetière, pour s’adresser à la nation toute entière.

 Quillivic marie

 OE pte St Mathieu1

OE pte St Mathieu2

 L'Ouest-Eclair, 13 juin 1927

 Georges

Ministre de marine

 

Salve de 21 coups de canons

Pte St Mathieu Le Matin

 Le Matin, 13 juin 1927

Le Petit Parisien pte St Mathieu1

Le Petit Parisien pte St Mathieu2

 Le Petit Parisien, 13 juin 1927

Voir les liens : 

http://chartierjulesmichel.blogspot.fr/2015/02/rene-quillivic-1879-1969-un-des-plus.html

Les oeuvres de René Quivillic sur la commune de Plozévet

Monument de_Plozévet

Monument aux morts de la guerre en Bretagne

http://poudouvre.over-blog.com/article-le-sculpteur-rene-quillivic-1879-1969 

http://www.archives-finistere.fr/victoire_endeuillee_sculpteur_quillivic.xml

http://monumentsmorts.canalblog.com/

Voir les articles :

Monuments aux morts en Bretagne

Albert Bartholomé, sculpteur

 Maxime Réal del Sartre, sculpteur de monuments aux morts

L'inauguration des monuments aux morts : une journée historique